Intempéries : avalanches et désastres naturels frappent l’Italie et la France

Une série d’intempéries a causé des avalanches, des tempêtes, des vents violents et des glissements de terrain en Italie et en France ces derniers jours.

  • Un adolescent de 16 ans est décédé après avoir été enseveli par une avalanche en faisant du ski hors-piste à Plan dans la Val Passiria, en région du sud Tyrol en Italie, près de la frontière autrichienne. C’est le deuxième accident mortel de ce type dans la région ces derniers jours, avec un risque d’avalanche considérable sur l’échelle européenne.
  • Plus de 6 000 personnes vivant dans trois villages de la région Gressoney de la vallée d’Aoste, près de la frontière française, ont été isolées à la suite d’avalanches qui ont également bloqué un tunnel.
  • Des orages et des vents violents de plus de 100 km/h ont déclenché des glissements de terrain dans la région de Ligurie sur la côte nord-ouest de l’Italie. Un tornado a frappé près de la ville portuaire de Savona, tandis que des vagues de plus de quatre mètres ont été enregistrées à Capo Mele.
  • Des inondations ont touché la région d’Alessandria dans le Piémont et des tempêtes ont balayé les régions méridionales de l’Italie et la Sardaigne, où de la neige est tombée sur le massif du Gennargentu.
  • Plusieurs régions italiennes restent en état d’alerte moyen ou élevé, en prévision de nouvelles intempéries à venir.
  • En pleine période de vacances de ski en France, les prévisionnistes ont annoncé un risque élevé d’avalanches dans les Alpes après une forte chute de neige dimanche. La zone frontalière italienne est particulièrement exposée à des chutes de neige.
  • La neige abondante a coupé l’accès à plusieurs stations de ski alpines du sud-est de la France, avec des rapports de 50 cm de neige tombés en quelques heures.
  • A l’autre bout du pays, en Bretagne, des vents atteignant 80 km/h et des pluies abondantes ont provoqué des inondations.
  • Cinquante-quatre départements français étaient en vigilance météorologique lundi, dont quatre – trois dans le sud-est et un dans l’ouest – étaient en alerte rouge.
  • Les vacances de mi-parcours de deux semaines sont échelonnées sur six semaines dans trois zones. La dernière zone reprendra les cours dans une semaine.
  • Ces intempéries surviennent après un mois de février exceptionnellement chaud et sec en Europe.