Les agriculteurs français dirigent des tracteurs vers Paris

Les agriculteurs français se dirigent vers Paris en tracteur pour faire pression sur le gouvernement concernant les conditions de travail. Ils menacent de bloquer la capitale de manière indéfinie en signe de protestation.

  • Les manifestants ont rejeté les concessions faites par le Premier ministre, Gabriel Attal, et ont promis de « siéger » Paris en paralysant les sept principaux autoroutes menant à la ville.
  • Au moins 1 000 tracteurs étaient attendus pour participer au blocage, qui devait rester situé entre 20 et 25 miles du centre-ville.
  • L’autorité a conseillé aux conducteurs d’annuler ou de reporter tout déplacement routier non essentiel.
  • Les agriculteurs affirment être étouffés par la bureaucratie et les réglementations de l’UE et française, et demandent des prix plus justes pour leurs produits, la poursuite des subventions sur le diesel agricole et une aide financière pour les agriculteurs bio.
  • Le gouvernement mobilise 15 000 forces de l’ordre pour empêcher les tracteurs d’entrer dans Paris et d’autres villes où des manifestations ont lieu, ainsi que pour garantir l’accès aux aéroports et à Rungis.
  • La ministre de l’Agriculture a annoncé de nouvelles mesures dans les 48 heures en réponse à la crise.

Les agriculteurs continuent de bloquer les routes dans le sud-ouest de la France et prévoient de mettre le siège devant Lyon. Le mouvement de protestation et les blocages vont se poursuivre au moins jusqu’à jeudi, jour où le président Emmanuel Macron se rendra à une réunion du Conseil européen.