Un film méditatif sur les saisons et la nature

Le titre le dit tout : à partir du solstice d’hiver en 2020, l’académicien et réalisateur Christopher Morris a filmé un champ d’orge dans l’ouest de la Cornouailles pendant un an. Un champ. Tout simplement. Pendant 86 minutes, ce documentaire réfléchi et méditatif révèle les allées et venues : les couchers de soleil, les levers de soleil, les folies nocturnes des lapins, le bruissement d’un paquet de chips au vent. Il est peu probable qu’il envahisse les multiplex près de chez vous – bien que la scène d’ouverture présente un gros plan d’un cadavre. La malheureuse créature en question est néanmoins une souris des champs qui semble être décédée de mort naturelle. La scène la plus palpitante du film est une séquence de plus de trois minutes de limaces qui se faufilent sur la mousse d’une pierre dressée.

Cette pierre de huit pieds a plus de 4000 ans. « Taillée par une civilisation extraterrestre – pas de l’espace, mais du temps extérieur », dit Morris. « Tellement ancienne que qui ils étaient et ce que cela signifie est perdu pour nous avec certitude. » Sa voix off trouve une tournure élégante, trouvant de la poésie dans la science de la lune qui s’éloigne lentement de la Terre, ou dans la complexité de la mousse vert pâle qui s’accroche à l’ancien monolithe.

Par ailleurs, j’ai été légèrement harcelé par les commentaires sur le changement climatique. Un morceau d’emballage abandonné d’Ann Summers qui traîne dans le champ est le point de départ d’une séquence sur l’industrie de la mode polluante. Ces points, sans aucun doute bien informés, réfléchis et légitimement furieux, peuvent susciter une réaction, avec des commentaires du genre : « Nos rythmes annuels ne sont plus des équinoxes, des solstices et des saisons. Mais du désir, de la possession et toujours plus. » Bien que son indignation face aux gens qui achètent des culottes en nylon pendant que la planète brûle soit difficile à contrecarrer.

Une année dans un champ sortira le 22 septembre dans les cinémas britanniques.

Points importants de l’article :

  • Le film documentaire « Une année dans un champ » a été réalisé par Christopher Morris.
  • Le film suit les saisons et la nature d’un champ d’orge en Cornouailles.
  • Le documentaire est méditatif et révèle les différents événements qui se produisent dans le champ.
  • Une scène montre le gros plan d’une souris des champs décédée.
  • Le film présente également une pierre ancienne de plus de 4000 ans et explore son origine mystérieuse.
  • Le commentaire du réalisateur aborde également la question du changement climatique et de l’industrie de la mode polluante.
  • Le film sortira dans les cinémas britanniques le 22 septembre.