Un enseignant a été tué et deux autres personnes grièvement blessées lors d’une attaque au couteau dans une école du nord de la France. Selon les informations de BFMTV, la victime enseignait la littérature française. Selon le préfet local, un deuxième enseignant et un agent de sécurité de l’école ont été hospitalisés dans un état critique. Europe 1 rapporte que l’attaquant présumé, qui a été arrêté, figurait sur une liste de personnes connues comme étant une menace pour la sécurité en lien avec l’islamisme radical. Les médias locaux ont rapporté qu’il était un ancien élève de l’école Gambetta-Carnot. Une source policière de l’Agence France-Presse a déclaré qu’il venait de la région caucasienne méridionale de la Russie, majoritairement musulmane, la Tchétchénie. L’attaque d’Arras survient presque exactement trois ans après que Samuel Paty, un enseignant d’histoire et de géographie de 47 ans, ait été tué lors d’une attaque perpétrée par un réfugié tchétchène de 18 ans devant son école dans la banlieue parisienne de Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre 2020.

  • Un enseignant tué et deux autres blessés lors d’une attaque au couteau dans le nord de la France.
  • La victime enseignait la littérature française.
  • Un deuxième enseignant et un agent de sécurité de l’école sont dans un état critique.
  • L’attaquant présumé était connu pour être une menace sécuritaire liée à l’islamisme radical.
  • L’assaillant serait un ancien élève de l’école Gambetta-Carnot.
  • L’assaillant est originaire de la région caucasienne méridionale de la Russie, la Tchétchénie.
  • L’attaque d’Arras survient trois ans après l’attaque de Samuel Paty dans la banlieue parisienne.