### Voici la version en français:

Nathan Stewart-Jarrett est un grand amateur de thrillers érotiques. Il cite « The Bedroom Window » avec Elizabeth McGovern, « Body Heat » avec Kathleen Turner et « The Last Seduction » comme ses films préférés. Pourtant, malgré son affection pour ce genre cinématographique, il hésite à qualifier son dernier film « Femme » comme un thriller érotique.

Le film raconte l’histoire de Jules, interprété par Stewart-Jarrett, un drag queen qui est agressé par un groupe de jeunes homophobes. Par la suite, Jules découvre que Preston, le meneur du groupe, est lui-même gay, et n’a pas reconnu sa victime en drag. C’est alors qu’il voit l’opportunité de se venger. S’ensuit un jeu de chat et souris tendu qui tient en haleine le spectateur.

Pourtant, pour Stewart-Jarrett, le film est bien plus qu’un simple thriller érotique. Il évoque une exploration de la masculinité tout autant que de la féminité. Le film met en lumière les tensions et les tragédies liées à la culture obsessionnelle de la masculinité, comme l’explique l’acteur.

Il explique également le processus de préparation pour son rôle dans le film, notamment la perte de poids et l’apprentissage de marcher en talons. Malgré tout, il parvient à incarner avec crédibilité le personnage de drag, ce qui selon lui, dépasse la simple référence à « RuPaul’s Drag Race ».

Enfin, le film a été récompensé par le prix du meilleur long métrage aux Iris Awards du Royaume-Uni, ainsi que par sa sélection au festival du film de Berlin. Le film met en lumière la polyvalence de l’acteur Stewart-Jarrett, récemment nommé dans la catégorie de la meilleure performance conjointe aux British Independent Film Awards.

En conclusion, Nathan Stewart-Jarrett continue de bousculer les codes et de surprendre tant dans ses choix de rôles que dans son interprétation. « Femme » est actuellement en salles.