Les régions d'Ukraine contrôlées par Moscou votent pour rejoindre la Russie - 1

KYIV, Ukraine (AP) – Le vote a commencé vendredi dans les régions ukrainiennes tenues par Moscou sur les référendums pour faire partie de la Russie, ont déclaré des responsables soutenus par la Russie.

Les référendums orchestrés par le Kremlin, qui ont été largement dénoncés par l’Ukraine et l’Occident comme des impostures sans aucune force juridique, sont considérés comme une étape vers l’annexion des territoires par la Russie.

Les votes se déroulent dans les régions de Lougansk, partiellement sous contrôle russe de Zaporizhzhia et de Donetsk. A Kherson, qui est presque entièrement contrôlée par Moscou, le scrutin devait également commencer vendredi matin.

Le vote, qui demande aux habitants s’ils veulent que leurs régions fassent partie de la Russie, ira certainement dans le sens de Moscou. Cela donnerait à la Russie le prétexte de prétendre que les tentatives des forces ukrainiennes pour reprendre le contrôle sont des attaques contre la Russie elle-même, aggravant de manière spectaculaire le conflit vieux de 7 mois.

Les référendums font suite à l’ordre du président Vladimir Poutine d’une mobilisation partielle, qui pourrait ajouter quelque 300 000 soldats russes à la lutte.

Le scrutin se poursuivra pendant cinq jours – jusqu’à mardi la semaine prochaine. Selon des responsables russes installés dans les régions occupées, qui ont invoqué des raisons de sécurité, au cours des quatre premiers jours, les responsables électoraux apporteront des bulletins de vote chez les gens et installeront des bureaux de vote de fortune à proximité des bâtiments résidentiels. Mardi sera le seul jour où les électeurs seront invités à se rendre aux urnes régulières.

Des bureaux de vote ont également été ouverts en Russie, où les réfugiés des régions occupées peuvent voter.

Denis Pushilin, chef séparatiste des autorités soutenues par Moscou dans la région de Donetsk, a qualifié le référendum de vendredi de « jalon historique ».