H&M quitte complètement la Russie dans une situation "impossible" - 1

STOCKHOLM – La société suédoise Hennes & Mauritz AB quittera complètement la Russie compte tenu des défis opérationnels et de l’avenir imprévisible du pays, entraînant des coûts ponctuels d’environ 2 milliards de couronnes suédoises (191 millions de dollars), a-t-il annoncé lundi.

Le détaillant de mode HM.B,
-0,06%
a suspendu toutes les ventes en Russie début mars à la suite de l’invasion de l’Ukraine et va maintenant lancer un processus de liquidation des activités dans le pays.

« Après mûre réflexion, nous considérons qu’il est impossible, compte tenu de la situation actuelle, de poursuivre nos activités en Russie », a déclaré la directrice générale Helena Helmersson.

Dans le cadre du processus de liquidation, la société prévoit de rouvrir temporairement les magasins physiques pendant une période limitée pour vendre les stocks restants en Russie, a-t-il déclaré.

Les coûts de 2 milliards de SEK associés à la liquidation seront comptabilisés au troisième trimestre de 2022, avec environ 1 milliard de SEK ayant un impact sur les flux de trésorerie, a-t-il déclaré.

Une annulation de 353 millions de SEK de gains de change non réalisés concernant les créances intragroupe en roubles russes à partir du deuxième trimestre 2022 est incluse dans le coût ponctuel, a-t-il précisé.

Actuellement, tous les magasins H&M en Russie, en Biélorussie et en Ukraine sont fermés. Ensemble, les 181 magasins comptent environ 7 500 employés et représentaient environ 10 % du résultat opérationnel du groupe avant la pandémie de coronavirus, au cours de l’exercice 2019.

Écrivez à Dominic Chopping à dominic.chopping@wsj.com