La grève des acteurs de cinéma et de télévision Sag-Aftra à Hollywood prend fin après quatre mois, annonçant un accord provisoire qui offre aux acteurs des augmentations salariales minimales plus importantes, un bonus pour les diffusions en streaming et des dispositions relatives au consentement et à la rémunération contre l’IA. Cependant, la mise en application de cette dernière disposition reste à déterminer. La grève, qui bénéficiait d’une certaine popularité et qui n’a pas été diabolisée dans la presse, a abouti à un accord, un spectacle surprenant pour ceux qui considéraient Hollywood comme l’apogée du libre-échange. Cette grève a démontré que les syndicats ont un réel pouvoir, contrairement à ce qu’on pourrait croire.

  • La grève des acteurs de cinéma et de télévision Sag-Aftra à Hollywood prend fin après quatre mois.
  • Un accord provisoire offre aux acteurs des augmentations salariales minimales plus importantes, un bonus pour les diffusions en streaming et des dispositions relatives au consentement et à la rémunération contre l’IA.
  • La grève était raisonnablement populaire et a abouti à un accord, remettant en question l’idée que Hollywood était le symbole du libre-échange.

Quant au public des salles de cinéma, les conséquences immédiates devraient être minimes. La reprise de la production de films comme Deadpool 3, Gladiator 2 et Wicked est prévue, ainsi que la sortie de films retardés tels que Dune: Part Two. Cependant, cette reprise ne semble pas être le signe d’une floraison de créativité ou de « narration » comme le prétendent les pontes de l’industrie.

  • Les conséquences immédiates pour le public cinéphile devraient être minimes.
  • La reprise de la production de films et la sortie de films retardés montrent que l’industrie reprendra bientôt son cours habituel.

La grève avait empêché les acteurs de participer à des émissions de promotion, comme The Graham Norton Show ou The Jonathan Ross Show. Cependant, des personnalités autres que des acteurs ont été invitées, telles que Arnold Schwarzenegger et Dame Judi Dench pour d’autres raisons que la promotion de films. Pendant la grève, les acteurs avaient été autorisés à lever la tête en tant que producteurs, et les festivals de cinéma avaient été plus indulgents envers les « projets passion » des stars.

  • Les acteurs avaient été autorisés à participer à des émissions en tant que producteurs pendant la grève.
  • Les festivals de cinéma avaient été plus indulgents envers les « projets passion » des stars pendant la grève.

Avec la fin de la grève, les diffuseurs et les studios reprendront plus ou moins leurs activités habituelles. Les acteurs doivent désormais rester à leur place, mais avec la certitude que cette industrie reste très lucrative, et que les acteurs ont triomphé en réaffirmant leur place dans celle-ci.

  • La fin de la grève signifie que les diffuseurs et les studios reprendront leurs activités.
  • Cette industrie reste très lucrative pour les acteurs.