Une enquête ouverte sur des transactions financières impliquant Bernard Arnault et un homme d’affaires russe

Le bureau du procureur de Paris mène une enquête sur des transactions financières présumées impliquant le milliardaire français Bernard Arnault et un homme d’affaires russe. Ces transactions font l’objet d’un suivi par les procureurs et portent sur un bien immobilier situé dans la station de ski de Courchevel, comme le rapporte le journal Le Monde. Ces transactions ont été révélées dans un document de décembre 2022 produit par Tracfin, une entité française chargée de lutter contre le blanchiment d’argent.

Selon Le Monde, Bernard Arnault, dont la société LVMH est le deuxième plus grand groupe mondial de produits de luxe après Elon Musk, aurait été impliqué dans ces transactions aux côtés de Nikolai Sarkisov, co-propriétaire de la compagnie d’assurance russe Reso-Garantia. Il est important de noter que M. Sarkisov et M. Arnault déclarent ne jamais s’être rencontrés.

Un porte-parole de Reso-Garantia a déclaré que la compagnie n’avait reçu aucune demande de contact ou de documents de la part des autorités françaises ou d’autres pays. Il a également déclaré que les informations concernant l’enquête préliminaire étaient incorrectes et que les transactions immobilières en France n’avaient pas enfreint la loi.

Bernard Arnault possède une fortune estimée à 164 milliards de dollars (134 milliards de livres sterling) et détient 41% de LVMH, qui possède de nombreuses marques de luxe telles que Louis Vuitton, Moët & Chandon, Hennessy, Tiffany’s et Tag Heuer.

À 74 ans, Bernard Arnault prépare la transmission de son empire, qu’il a fondé il y a 35 ans en acquérant certaines des marques de mode les plus connues au monde. Il a récemment nommé sa fille Delphine à la tête de Christian Dior, la deuxième plus grande marque de LVMH, ce qui pourrait créer une rivalité avec son frère Antoine pour la succession de l’entreprise.

L’enquête menée à Paris porte sur l’acquisition de 14 propriétés à Courchevel lors d’une période de quelques semaines à l’automne 2018. Ces propriétés auraient été situées dans le quartier exclusif de Jardin Alpin, connu pour ses restaurants chers avec vue sur les pistes.

Les personnes proches de Bernard Arnault affirment que cette transaction a été réalisée dans le respect total de la loi française. LVMH n’a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet.

En résumé, l’enquête en cours examine les transactions immobilières survenues dans la station de ski de Courchevel, mettant en cause Bernard Arnault, un des hommes les plus riches au monde, et Nikolai Sarkisov, homme d’affaires russe. Les deux parties nient toute implication dans ces transactions et affirment avoir respecté la législation française. L’enquête vise à déterminer si de possibles malversations ont eu lieu dans le secteur immobilier français.