Un Sergent Major atypique

Le personnage du Sergent Major Eismayer est instantanément reconnaissable dans tous les films sur l’entraînement de base que vous avez pu voir. C’est l’officier d’instruction sévère qui humilie et intimide les nouveaux recrues, hurlant à ce qu’ils se jettent par terre pour lui faire 25 pompes. Mais il s’avère que ce drame autrichien réalisé par David Wagner (lui-même vétéran de l’armée) est inspiré de faits réels. Le vrai Eismayer était un homme gay qui a vécu une double vie pendant de nombreuses années, avant de tomber amoureux d’un jeune collègue. Le film est une histoire étonnamment douce et touchante sur l’acceptation, même s’il est moins exaltant en tant que romance.

Gerhard Liebmann est brillant dans le rôle d’Eismayer, un homme au visage taillé dans le granit et une veine inquiétante palpitant sur son front. Il vit comme un homme hétéro, marié avec un jeune fils, mais se faufile pour des rencontres rapides avec des hommes à l’arrière des voitures. Au travail, il est craint ; « Eismayer est un psychopathe total », chuchote un soldat. Mais arrive ensuite le jeune recrue Mario (Luka Dimic), un soldat gay qui refuse d’être humilié. Il y a un moment terrifiant où Mario court nu autour des casernes, criant : « Les fées ne gèlent jamais, sergent-major monsieur ! » Eismayer, qui a vécu sa vie dans la peur d’être découvert, ne parvient pas à comprendre Mario, fier et assumé.


C’est un film intelligent, subtil et naturaliste. Les deux hommes tombent amoureux, puis peu à peu Eismayer réalise que les temps ont changé ; il est un dinosaure. L’homophobie existe dans l’armée, mais Mario est apprécié et accepté par son unité. Mario veut qu’ils forment un vrai couple, mais Eismayer dit que c’est une utopie : l’idée qu’ils se marient à la caserne et vivent heureux pour toujours. Mais – alerte spoiler – c’est exactement ce qui se produit. Le film se termine par une magnifique photo réconfortante du couple réel le jour de leur mariage, en uniformes blancs assortis et médailles.

Eismayer sortira le 20 novembre sur les plateformes numériques.