Un thriller de foi dystopique inspiré du Livre de Job

Le thriller de foi « The Shift » présente une ambition louable et déroute souvent le spectateur, en plus de bénéficier du talent de l’acteur Neal McDonough dans le rôle d’un méchant, ce qui est un atout indéniable. Ce qui le distingue également, c’est sa rareté – on a du mal à se souvenir du dernier film de science-fiction dystopique librement inspiré du Livre de Job.

  • Le film présente une interprétation assez libre de l’histoire biblique, mettant en scène Kevin, un financier fortuné qui perd tout à deux reprises.
  • Il est séparé de sa future épouse après avoir perdu son emploi, puis se retrouve dans une sorte d’univers parallèle, où il cherche à retrouver la réalité correcte avec l’aide d’un avatar diabolique.
  • Le film alterne entre des moments intéressants et des passages ennuyeux centrés sur la mission de Kevin, mêlant intrigue culturelle et discours moralisateur.

Malheureusement, malgré ses aspects positifs, « The Shift » peut s’avérer être un véritable défi à regarder, tout comme les épreuves de Job. Par ailleurs, la société derrière ce film n’est autre que celle qui a produit le thriller mormon « Sound of Freedom », qui a surpris l’industrie en dépassant les 200 millions de dollars au box-office américain. Leur nouveau film, « The Shift », semble moins susceptible de récolter un tel succès, mais comme l’a prouvé « Sound of Freedom », les miracles sont possibles.

Le Shift sortira le 15 décembre dans les cinémas du Royaume-Uni et d’Irlande.