L’acteur Bryan Brown a qualifié la demande de réglementation des géants du streaming comme un combat pour la culture australienne. Selon lui, les milliards de dollars dépensés chaque année par les Australiens pour le streaming devraient être réinvestis dans la création d’histoires locales. Il insiste sur l’importance de raconter des histoires authentiquement australiennes, et non des histoires tournées en Australie avec des accents américains. Selon lui, cela constituerait une véritable menace pour la culture australienne.

Le gouvernement fédéral s’est engagé à renforcer les règles pour les plateformes de streaming telles que Netflix, Amazon Prime et Disney+, tandis que les entreprises de streaming soutiennent qu’elles devraient déterminer elles-mêmes leurs investissements. Cependant, Brown, fervent défenseur de l’industrie audiovisuelle locale, estime qu’un quota de réinvestissement de 20% est nécessaire pour l’avenir du cinéma et de la télévision australiens.

Après son discours devant le club de presse national, lors duquel il a provoqué plus d’éclats de rire que la plupart des intervenants précédents, Brown a été interrogé sur le prochain référendum sur la reconnaissance des peuples autochtones et a confirmé qu’il voterait oui. Il justifie sa décision en affirmant que s’il Marcia Langton, professeure à l’université de Melbourne et membre du groupe de travail du gouvernement fédéral sur le référendum des Premières Nations, soutient cette initiative, alors il la soutient également.

Bryan Brown a connu un succès international au début des années 1980 avec le film acclamé par la critique Breaker Morant et la série télévisée A Town Like Alice. Il a révélé que sa carrière avait commencé lorsqu’il travaillait chez AMP, une entreprise financière. Bien qu’il soit en formation pour devenir actuaire, il a auditionné pour le club de théâtre de l’entreprise dans l’espoir de rencontrer des filles. Cependant, il constatait que les Australiens jouaient principalement des pièces anglaises et américaines avec des accents, c’est pourquoi il décida de partir pour l’Angleterre en 1972 afin de devenir acteur professionnel.

De retour en Australie deux ans plus tard, il constata que la scène théâtrale avait considérablement changé, avec des dramaturges locaux comme David Williamson racontant des histoires authentiquement australiennes. Cette période a vu la création de films classiques tels que The Chant of Jimmie Blacksmith, My Brilliant Career, Picnic at Hanging Rock et Mad Max.

Selon Bryan Brown, le financement de la production cinématographique est devenu beaucoup plus compliqué depuis cette époque, avec des systèmes d’incitation fiscale attirant les productions internationales et réduisant ainsi les possibilités de produire des histoires locales.

Après une carrière de 40 ans pendant laquelle il a remporté de nombreux prix d’interprétation, Bryan Brown continue de jouer dans des films récents tels que Red Dog, Sweet Country et Palm Beach.

Les géants du streaming tels que Netflix, Disney+ et Amazon Prime n’ont pas encore répondu aux demandes de commentaires.

Résumé des points importants :
– Bryan Brown affirme que la réglementation des géants du streaming est un combat pour la culture australienne.
– Il demande que les milliards de dollars dépensés chaque année pour le streaming soient réinvestis dans la création d’histoires locales.
– Il met en garde contre les productions tournées en Australie avec des accents américains, qu’il considère comme une menace pour la culture australienne.
– Le gouvernement fédéral prévoit de renforcer les règles pour les plateformes de streaming, mais les entreprises de streaming soutiennent qu’elles devraient déterminer elles-mêmes leurs investissements.
– Bryan Brown estime qu’un quota de réinvestissement de 20% est nécessaire pour l’avenir du cinéma et de la télévision australiens.
– Il soutient le référendum sur la reconnaissance des peuples autochtones et prévoit de voter oui.
– Bryan Brown a connu un succès international avec Breaker Morant et A Town Like Alice.
– Le financement de la production cinématographique est devenu plus compliqué, avec des systèmes d’incitation fiscale favorisant les productions internationales.
– Bryan Brown continue de jouer dans des films récents tels que Red Dog, Sweet Country et Palm Beach.