Starbucks ferme 16 magasins pour des raisons de sécurité des employés - 1

Starbucks Corp. a annoncé lundi qu’elle fermait 16 magasins aux États-Unis après que des travailleurs ont signalé des incidents liés à la consommation de drogue et d’autres perturbations dans les cafés.

Starbucks SBUX,
-0,18%
a déclaré qu’il fermerait définitivement six magasins chacun dans les régions de Seattle et de Los Angeles, deux à Portland, Oregon, et des emplacements uniques à Philadelphie et Washington, DC d’ici la fin du mois.

L’entreprise a déclaré avoir reçu des rapports de travailleurs sur des incidents qui, selon eux, impliquaient la consommation de drogue par certains clients et, dans certains cas, par des membres du public, à certains endroits. Starbucks a déclaré qu’il transférerait ses employés vers d’autres sites lorsqu’il fermerait définitivement les magasins.

« Nous lisons chaque rapport d’incident que vous déposez – c’est beaucoup », ont écrit les responsables des opérations américaines Debbie Stroud et Denise Nelson dans un message aux employés américains lundi. « Nous ne pouvons pas servir de partenaires si nous ne nous sentons pas d’abord en sécurité au travail », ont-ils déclaré, faisant référence au terme de l’entreprise pour les employés.

Starbucks a également déclaré que cela donnerait aux gérants de magasin une marge de manœuvre pour fermer les toilettes, limiter les places assises ou réduire les opérations en réponse à des problèmes de sécurité. Ces mesures font partie de politiques visant à répondre aux préoccupations des travailleurs, notamment concernant leur sécurité au travail, a indiqué l’entreprise.

Une version étendue de ce rapport apparaît sur WSJ.com.

Également populaire sur WSJ.com :

Twitter n’a pas cherché à vendre. Maintenant, Elon Musk ne veut pas acheter. Cue étrange drame juridique.

Une robe à 100 000 $, peut-être, pour la fin du monde ?