La société de production de Robert De Niro a été trouvée coupable jeudi par un jury de discrimination sexuelle et de représailles, et condamnée à verser 1,2 million de dollars à l’ancienne assistante de la star hollywoodienne. L’acteur et son réalisateur de 80 ans n’ont pas été personnellement reconnus responsables par le jury à New York après un procès de deux semaines. Graham Chase Robinson, 41 ans, avait accusé De Niro de harcèlement au travail pendant le temps où elle a travaillé pour lui entre 2008 jusqu’à sa démission en 2019, affirmant qu’il l’avait soumis à un comportement sexuellement inapproprié. Elle réclamait 12 millions de dollars pour préjudice moral et dommages à sa réputation, affirmant qu’elle s’était retrouvée sans emploi et incapable de se remettre du traumatisme de son travail. En deux jours à la barre, l’acteur a déclaré devant les jurés qu’il avait augmenté le salaire de Robinson de moins de 100 000 dollars par an à 300 000 dollars et lui avait donné le titre de vice-présidente de la production et des finances à sa demande, même si ses responsabilités étaient restées largement les mêmes.

Liste des points importants:
1. La société de production de Robert De Niro a été jugée coupable de discrimination sexuelle et de représailles.
2. L’acteur et réalisateur n’a pas été personnellement reconnu coupable par le jury.
3. L’assistante de De Niro, Graham Chase Robinson, a témoigné qu’il l’avait soumise à un comportement sexuellement inapproprié.
4. Robinson a été récompensée avec 1,2 million de dollars en dommages.

###Here is the HTML version:


Article en français

Robert De Niro reconnu coupable de discrimination sexuelle

La société de production de Robert De Niro a été trouvée coupable jeudi par un jury de discrimination sexuelle et de représailles, et condamnée à verser 1,2 million de dollars à l’ancienne assistante de la star hollywoodienne. L’acteur et son réalisateur de 80 ans n’ont pas été personnellement reconnus responsables par le jury à New York après un procès de deux semaines. Graham Chase Robinson, 41 ans, avait accusé De Niro de harcèlement au travail pendant le temps où elle a travaillé pour lui entre 2008 jusqu’à sa démission en 2019, affirmant qu’il l’avait soumis à un comportement sexuellement inapproprié. Elle réclamait 12 millions de dollars pour préjudice moral et dommages à sa réputation, affirmant qu’elle s’était retrouvée sans emploi et incapable de se remettre du traumatisme de son travail. En deux jours à la barre, l’acteur a déclaré devant les jurés qu’il avait augmenté le salaire de Robinson de moins de 100 000 dollars par an à 300 000 dollars et lui avait donné le titre de vice-présidente de la production et des finances à sa demande, même si ses responsabilités étaient restées largement les mêmes.

  • La société de production de Robert De Niro a été jugée coupable de discrimination sexuelle et de représailles.
  • L’acteur et réalisateur n’a pas été personnellement reconnu coupable par le jury.
  • L’assistante de De Niro, Graham Chase Robinson, a témoigné qu’il l’avait soumise à un comportement sexuellement inapproprié.
  • Robinson a été récompensée avec 1,2 million de dollars en dommages.