Gena Marvin: la reine de la performance queer qui défie le régime de Poutine

Gena Marvin, artiste de la performance queer, est un véritable exemple de courage, défiant les attitudes homophobes de l’État russe et le machisme du régime de Poutine. Originaire de Magadan, une ville associée aux camps de travail forcés de l’ère stalinienne, Gena a suscité la controverse avec ses expérimentations de drag et a acquis une large audience sur TikTok. Après un passage mouvementé à Moscou, elle s’est finalement retrouvée en France en tant que réfugiée.

Mais l’histoire tumultueuse de Gena ne s’arrête pas là. Élevée par ses grands-parents après la mort de sa mère, elle entretient une relation explosive avec son grand-père, qui ne cache pas son désaccord avec l’identité de Gena. Il remet également en question la viabilité financière de la carrière en ligne de Gena, ne croyant pas en la possibilité de monétiser sa notoriété. Cependant, malgré les obstacles, Gena continue de se battre pour sa passion, espérant un jour pouvoir vivre de son art.

Le documentaire « Queendom » offre un portrait saisissant de Gena, mettant en lumière sa détermination et son talent exceptionnel. Bien qu’on aurait aimé en savoir plus sur sa mère et l’histoire familiale, ce film captivant ne manquera pas de faire réfléchir. « Queendom » sortira le 1er décembre dans les cinémas britanniques et sur les plateformes numériques.

  • La détermination de Gena Marvin, artiste de la performance queer
  • Le défi des attitudes homophobes de l’État russe et du régime de Poutine
  • Le parcours mouvementé de Gena, de Magadan à la France en tant que réfugiée
  • La relation tumultueuse avec son grand-père et l’incertitude financière de sa carrière artistique
  • La sortie du film « Queendom » le 1er décembre