### Voici l’article réécrit :
Les fans de films d’horreur la voient comme le Mémorial de Lincoln ou le Monument de Washington. Aujourd’hui, une plaque officielle dans la ville annonce qu’un escalier raide en pierre à Georgetown, à Washington DC, sera à jamais connu sous le nom de « Pas de l’Exorciste ». C’est à cet endroit que « le Père Karras [l’acteur Jason Miller] chute des soixante-quinze marches jusqu’à sa mort » au climax du film. Les coureurs qui s’entraînent sur les marches pourraient recevoir de la compagnie le mardi de fidèles de l’Exorciste savourant un jalon : le 50e anniversaire de la sortie d’un film qui a engendré des rapports de personnes s’évanouissant, vomissant et faisant des crises d’épilepsie.

### Points importants:
1. Les 50 ans de la sortie du film « L’Exorciste » sont célébrés.
2. Le film a provoqué des réactions extrêmes chez les spectateurs à sa sortie.
3. L’escalier du film est devenu une attraction touristique à Georgetown.

Au fil des ans, il y a eu plusieurs suites et d’innombrables imitateurs, mais aucun n’a jamais vraiment capté le choc, la terreur ou la controverse du film original, réalisé par William Friedkin, adapté par William Peter Blatty de son roman et accompagné du captivant et effrayant Tubular Bells de Mike Oldfield.

### Point important:
4. Le film a été suivi de suites et d’imitations qui ne sont jamais parvenues à égaler l’impact du film original.

Julie Blatty, la veuve de l’auteur, vit à Bethesda, au Maryland, à environ 16 kilomètres des célèbres marches inquiétantes, que le roman décrit comme « une descente abrupte de vieilles marches en pierre » qui « tombait jusqu’à M Street bien en bas ». L’ancienne actrice professionnelle, chanteuse, danseuse, mannequin et cheerleader de football américain, raconte en entrevue téléphonique qu’elle a vu The Exorcist le jour de sa sortie dans seulement 24 cinémas à travers le pays le 26 décembre 1973.

### Points importants:
5. La veuve de l’auteur du roman a raconté son expérience de visionnage du film.
6. Elle relate la réaction des spectateurs à la sortie du film.

L’histoire de l’auteur s’inspire d’un article du Washington Post sur un exorcisme pratiqué sur un garçon de 14 ans dans le comté de Prince George, dans le Maryland, dans les années 1940.

### Point important:
7. L’idée du roman de Blatty était inspirée d’une histoire vraie.

Le livre de Blatty a passé plus d’un an sur la liste des best-sellers de fiction du New York Times et s’est finalement vendu à plus de 10 millions d’exemplaires. Adaptation cinématographique a amassé plus de 400 millions de dollars à l’échelle mondiale et a obtenu 10 nominations aux Oscars en plus de recevoir deux récompenses.

### Point important:
8. Le livre et le film ont connu un grand succès.

Le décès de Blatty en 2017 à l’âge de 89 ans a remis en lumière l’impact continu de l’Exorciste. Parallèlement, de nouveaux ouvrages continuent d’être publiés afin d’aborder les aspects les plus perturbants du film. Parmi ces ouvrages récents, The Devil Inside: The Dark Legacy of the Exorcist de Carlos Acevedo, décrit ce film comme l’un des plus divisifs, discordants et perturbants jamais sortis.

### Point important:
9. Après la mort de l’auteur, de nouveaux ouvrages ont été publiés sur le film.