La Chine cherche à jouer un rôle de médiateur à Gaza pour étendre son influence au Moyen-Orient - 1

Xi Jinping renforce l’intervention de la Chine au Moyen-Orient

Xi Jinping saisit une ouverture diplomatique en intensifiant l’intervention de la Chine dans la crise au Moyen-Orient. Il a émis une déclaration conjointe avec le président français Emmanuel Macron, exhortant Israël à ne pas lancer une offensive à Rafah. Cette initiative rare de synergie sino-européenne est la dernière tentative de la Chine de faire sa marque diplomatique dans une région où elle a des intérêts économiques profonds mais des bases diplomatiques moins solides.

  • Xi Jinping et Emmanuel Macron émettent une déclaration conjointe sur la crise au Moyen-Orient
  • La Chine s’implique pour réconcilier les factions palestiniennes
  • La Chine souhaite un rôle de garant dans les accords de paix
  • La Chine renforce sa position au Moyen-Orient en réaction à la crise de Gaza

La Chine tente principalement de favoriser une réconciliation entre les deux principales factions palestiniennes, Fatah et le Hamas islamiste, et a accueilli des pourparlers entre les deux groupes la semaine dernière. L’unité palestinienne est perçue par la Chine, comme elle l’est par les États du Golfe, comme une condition préalable à un plan cohérent pour l’administration de Gaza et de la Cisjordanie, quelles que soient les conditions de la fin de la guerre.

  • Les efforts de la Chine pour réconcilier Fatah et le Hamas
  • Les aspirations du Hamas pour un rôle de garant dans les accords de paix
  • L’action de la Chine comme extension de sa médiation entre l’Arabie saoudite et l’Iran

De nombreux autres pays, dont la Russie, la Turquie et le Qatar, ont tenté de négocier un accord entre le Hamas et le Fatah depuis les élections palestiniennes de 2006 qui ont conduit le Hamas à expulser le Fatah de Gaza. La Chine profite peut-être de son timing pour jouer un rôle clé dans la région.

  • La Chine capitalise sur son implication au bon moment
  • Les signes de désaccord entre Fatah et le Hamas
  • Questionnements sur le rôle de la Chine dans la région du Moyen-Orient

La Chine élargit également son rôle diplomatique au Moyen-Orient en réagissant à la crise de Gaza et en prenant position en faveur des Palestiniens. Les tensions entre la Chine et Israël pourraient refléter un ralentissement à long terme des échanges commerciaux, ainsi que des demandes des États-Unis à Israël de contrôler les investissements chinois dans les secteurs technologiques et de sécurité.

  • La Chine prend position en faveur des Palestiniens suite à la crise de Gaza
  • Les relations tendues entre la Chine et Israël
  • Les répercussions économiques et politiques de la crise sur les affaires de la Chine

En somme, la Chine s’impose progressivement comme un acteur majeur au Moyen-Orient, suscitant des débats parmi les spécialistes quant à son rôle dans la compétition entre grandes puissances et ses liens économiques avec les États du Golfe. La région elle-même semble désormais voir l’avantage d’avoir une alternative à une domination américaine hégémonique.