Selon l’acteur Kumail Nanjiani, les mauvaises critiques pour Eternals, le blockbuster peu aimé de Marvel en 2021, l’ont tellement affecté qu’il a commencé à consulter un thérapeute. Ayant interprété le rôle de Kingo, un éternel qui se lie aux stars de Bollywood, les critiques négatives ont notamment porté sur la qualité du film, les poussant à la limite. Pour se préparer pour le rôle, Nanjiani a suivi de nombreux mois d’entraînement de danse et de fitness, ce qui a suscité beaucoup de buzz sur les réseaux sociaux avant la sortie du film.

Le buzz créé par le film provenait également des bandes-annonces, qui laissaient présager un scénario ambitieux, soutenu par des effets visuels souvent dénués de CGI, et un casting diversifié salué à plusieurs reprises. Cependant, une fois sorti, Eternals a reçu des critiques mitigées, avec Peter Bradshaw du Guardian qualifiant le film de « sous-alimenté et incertain. »

Cela a profondément touché Nanjiani, qui a remis en question son approche du travail et a commencé à suivre une thérapie. Il a également mentionné les difficultés supplémentaires causées par la pandémie de Covid pendant la tournée promotionnelle du film. Depuis, Nanjiani et sa femme, Emily V Gordon, ont été nominés pour un Oscar du meilleur scénario original pour leur comédie romantique The Big Sick en 2018.

Points de l’article :
– Kumail Nanjiani affecté par les critiques négatives du film Eternals
– Impact des critiques sur son bien-être et sa vie professionnelle
– Préparation physique pour le rôle de Kingo
– Anticipation élevée pour le film en raison de la réalisation de Chloé Zhao et de la diversité du casting
– Réactions mitigées et critiques du film
– Démarrage de séances de thérapie pour traiter les conséquences des critiques
– Difficultés supplémentaires rencontrées pendant la tournée de promotion du film due à la pandémie de Covid-19