La presse actuelle n’a pas toujours abordé le sujet des hommes pleurant à l’écran de manière favorable. Les larmes sont souvent associées à la faiblesse, avec l’idée que pleurer est réservé aux « petites filles ». The Iron Claw est un film qui cherche à changer ces idées dépassées. Le drame poignant met en scène les frères Von Erich, gouvernés par la main de fer de leur père Fritz, joué par Holt McCallany. Ce dernier les pousse à réaliser son rêve avorté de devenir champion du monde de la National Wrestling Alliance.

Les frères se retrouvent au Texas dans les années 1980, sur le point d’atteindre la grandeur en tant que lutteurs professionnels, mais ils doivent se soumettre aux attentes de leur père et de la société sur ce que signifie être un homme. Cela implique de ne jamais pleurer. Mais lorsque la tragédie frappe, Fritz interdit à ses fils de verser la moindre larme. Jusqu’à ce que, un par un, ils commencent à se défaire de cette pression, suffoquant sous le poids de la répression.

Beaucoup de films n’autorisent qu’une larme pour montrer à quel point un personnage est bouleversé. Par exemple, dans le drame de guerre Glory de 1989, Denzel Washington pleure solitairement après avoir été battu publiquement. Les larmes peuvent aussi être plus libres en cas de menace sur la famille ou de décès d’un proche. Dans Gladiator, Russell Crowe pleure après la mort de sa femme et de son fils, tandis que dans Rambo, Sylvester Stallone est hanté par la mort de ses amis.

Les pleurs peuvent également suivre un sentiment d’échec, comme dans le drame de la dépendance au sexe Shame. Le personnage de Michael Fassbender s’effondre après une prise de conscience horrifiée de la honte de ses pulsions. Dans le genre comique, les pleurs sont souvent joués pour rire, alors que dans les drames, ils peuvent indiquer une instabilité mentale, comme dans le Joker de 2019.

En dehors du ring, le film The Iron Claw aborde également la formation des modèles masculins et l’importance pour les générations futures de voir qu’il est normal pour les garçons de pleurer. Les acteurs masculins qui font face à leurs émotions à travers les larmes sont encore rares au cinéma, mais quand cela se produit, cela marque un moment de croissance puissant.

Peut-être l’exemple le plus radical de ce retournement se trouve dans Everything Everywhere All at Once. Dans ce film de science-fiction étonnant de 2022, un personnage conseille à tous d’arrêter de se battre et de « se montrer gentils ». La compassion et l’empathie doivent devenir les nouvelles bases de la virilité.

La libération vient finalement dans The Iron Claw, mais à quel prix? Le message est clair: il est possible de briser les schémas ancrés depuis des générations. Si les larmes coulent librement, elles peuvent former un océan suffisamment grand pour noyer la virilité toxique et l’effacer de la société pour toujours.

  • The Iron Claw sortira dans les cinémas britanniques le 9 février