Nathan Stewart-Jarrett et George MacKay livrent des performances exceptionnelles dans ce psychodrame rempli de danger sexuel, réalisé par les cinéastes débutants Sam H Freeman et Ng Choon Ping, développé à partir d’un court métrage primé. Voici les points importants de cet article :

  • Jules, interprété par Stewart-Jarrett, est une drag queen avec un fidèle public dans un club et des colocataires solidaires : Alicia (Asha Reid), directe et protectrice, et Toby (John McCrea), qui a des problèmes d’alcool et est secrètement perturbé par ses sentiments non partagés pour Jules.
  • Alors que Jules se prépare pour un spectacle un soir, il remarque un homme devant le lieu qui l’observe : il s’agit de Preston (MacKay), au comportement masculin et bourru, qui fusille Jules du regard et s’en va. Plus tard, alors que Jules fait un saut à la pharmacie tard le soir, toujours en costume et maquillé de façon extravagante, Preston débarque avec un groupe d’amis et le soumet à une violente attaque homophobe.
  • La dépression toxique de Jules se dissipe seulement lorsqu’il aperçoit Preston dans un sauna gay et, réalisant qu’il est méconnaissable, tente de l’approcher. Bientôt, ils entament une relation sexuelle transgressive, d’autant plus excitante de façon toxique par le fait que Jules semble clairement se préparer à une sorte de vengeance. Ou se passe-t-il quelque chose d’autre maintenant ?
  • Rien n’est plus cliché et épuisé au cinéma qu’une personne qui se fait passer pour quelqu’un d’autre et finit par apprécier sa fausse identité, développant de véritables sentiments, amitié ou respect pour la personne qu’elle est censée piéger. Mais la narration de ce film est plus complexe et mieux construite que ça. Femme est une histoire vraiment bien travaillée, pleine de développements et de retournements tendus, qui vous tient en haleine, et les performances exceptionnelles de Stewart-Jarrett et MacKay sont empreintes de délicatesse, de subtilité et de profondeur. Quel splendide premier long métrage.

La sortie de Femme est prévue pour le 1er décembre dans les cinémas britanniques.