L’histoire privée qui s’ouvre dans un petit central téléphonique sur l’île d’Alderney au début des années 1960 est un vrai thriller claustrophobe. Le film met en vedette un seul acteur visible, les autres personnages étant seulement entendus à travers les lignes téléphoniques. Le réalisateur-producteur-scénariste Oliver Pearn, qui fait ses débuts avec ce long métrage après avoir travaillé comme assistant réalisateur, montre comment il peut raconter une histoire de manière économique, malgré le fait que parfois le film ressemble plus à une pièce de théâtre qu’à un film, le résultat final reste assez captivant.

  • Un huis clos téléphonique: L’action se déroule entièrement dans un central téléphonique sur l’île d’Alderney dans les années 1960.
  • Un casting minimaliste: Le film met en avant un seul acteur visible, les autres personnages étant entendus uniquement à travers les lignes téléphoniques.
  • Un scénario captivant: Malgré le côté théâtral du film, l’intrigue reste captivante et propulsive.

Victoria Lucie, qui interprète le rôle principal d’Agnes, est un élément crucial du film. Elle incarne une opératrice qui passe ses journées dans une cabane à travailler sur les machines complexes du central téléphonique. À cette époque, il n’était pas possible de composer directement un numéro pour appeler quelqu’un, mais il fallait être littéralement connecté par des fils branchés dans des prises. À travers quelques répliques soigneusement placées, nous découvrons qu’Agnes est une jeune femme aimable, fière gagnante d’un concours de la meilleure voix pour les opérateurs téléphoniques. Cependant, elle souhaite être prise un peu plus au sérieux, non seulement par ses clients sur l’île, mais aussi par son fiancé Frank, avec qui elle discute régulièrement des préparatifs de mariage et partage des ragots.

  • Le personnage d’Agnes: Agnes est une opératrice téléphonique qui aspire à être prise plus au sérieux, que ce soit par ses clients ou par son fiancé.
  • Un concours de voix: Agnes a remporté un concours de la meilleure voix pour les opérateurs téléphoniques.
  • Les personnages secondaires: D’autres personnages, tels que Shirley, Martha, et Betty, participent à l’histoire à travers des appels téléphoniques.

Le film prend une tournure inattendue lorsque Martha, une infirmière, appelle pour signaler qu’elle a été kidnappée, laissant Agnes tenter de comprendre la situation et de lever l’alarme. Malheureusement, une ancienne collègue, Betty, ne semble pas prendre la situation au sérieux, ce qui pousse Agnes à faire appel à son fiancé Frank pour l’aider à démêler l’affaire. Agnes pense alors avoir compris ce qui se passe, mais a-t-elle mal interprété quelque chose?

  • Un événement inattendu: L’intrigue prend une tournure inattendue lorsque Martha, une infirmière, appelle pour signaler qu’elle a été kidnappée.
  • Un malentendu potentiel: Agnes réussit-elle vraiment à comprendre la situation, ou a-t-elle mal interprété quelque chose?

Ce huis clos téléphonique n’est peut-être pas aussi captivant que d’autres films mettant en scène une seule personne isolée qui interagit avec le monde via la technologie, mais LOn the Line se distingue par la performance de Victoria Lucie dans le rôle d’Agnes, ainsi que par son attention aux détails de l’époque.