Un film indépendant lo-fi, créatif et morose : Mind-Set

Réalisé par Mikey Murray, cinéaste et conférencier, Mind-Set est un film indépendant lo-fi qui mélange humour, désespoir, pessimisme et punk. Tourné en noir et blanc granuleux, il rappelle le style de Ben Wheatley. Murray utilise créativement différents lieux et transforme des éléments très personnels dans le scénario, ce qui donne un résultat singulier et attachant, malgré ses défauts.

Les acteurs Steve Oram et Eilis Cahill interprètent les personnages principaux, Paul et Lucy. Paul est un scénariste qui ne quitte jamais sa maison, obsédé par sa collection de vinyles et travaillant sur un script de science-fiction mettant en scène un astronaute en proie à des questionnements sur sa sexualité. Pendant ce temps, Paul échange des remarques acerbes avec son facteur qui lui apporte de nombreux colis. Lucy, quant à elle, travaille dans un bureau et déteste son emploi. Elle souffre visiblement de dépression et prend des médicaments, des problèmes qui font écho à l’agoraphobie de Paul.


Leur vie sexuelle a depuis longtemps cessé de fonctionner, et Lucy se sent attirée par Daniel, un collègue de travail avec qui elle joue régulièrement au squash, activité qui lui permet de s’évader de quelque chose d’autre. Lucy fantasme également sur le bonheur avec les chevaux lors de rêveries psychédéliques en couleur sur Instagram. On trouve un caméo amusant de Julia Deakin, connue pour ses apparitions dans les films d’Edgar Wright, dans le rôle d’une gérante de magasin de charité qui vend à Lucy une raquette de squash pour 80 pence. Si ce film avait été réalisé il y a quarante ans, Chris Petit aurait pu le diriger et donner un rôle à Sting. Murray, lui, offre un caméo à Jason Isaacs.

Malgré son côté parochial, Mind-Set est un film qui avance à un rythme effréné, porté par l’esprit moqueur et la solitude anglaise.

Mind-Set sort le 6 octobre dans les cinémas britanniques et sur les plateformes numériques.

  • Un film indépendant lo-fi, créatif et morose
  • Un scénario transformant des éléments personnels en une histoire singulière
  • Des acteurs attachants et des personnages confrontés à leurs problèmes personnels
  • Une vie sexuelle dysfonctionnelle et des fantasmes d’évasion
  • Des caméos amusants d’acteurs connus
  • Une exploration de l’esprit moqueur et de la solitude anglaise
  • Sortie prévue le 6 octobre