Russell Crowe affirme être directement lié au dernier homme à avoir été décapité vivant en Angleterre – un Jacobite ayant vécu une vie d' »intrigue trompeuse ».

Sur X, l’acteur néo-zélandais a déclaré que des recherches sur ses ancêtres l’avaient conduit à découvrir qu’il était lié à Simon Fraser, 11e Lord Lovat, exécuté à 80 ans en 1747 à la Tour de Londres pour haute trahison.

Pour les points clés de l’article:
– Russell Crowe affirme être lié à une figure historique anglaise influente.
– Il a partagé cette découverte sur Twitter.
– Il a également évoqué d’autres liens familiaux surprenants.

Alors qu’il cherchait à retrouver ses ancêtres italiens, Crowe a découvert que son arrière-grand-père, du côté de sa mère, qui s’était rendu en Nouvelle-Zélande en 1864, était Luigi Ghezzi. Cela l’amène à divulguer d’autres liens familiaux inattendus, y compris avec Simon Fraser.

La manière dont Simon Fraser a été exécuté a marqué la monarchie anglaise, mais aussi le public, et même le roi George II a dû faire construire des gradins supplémentaires pour les spectateurs qui souhaitaient assister à l’événement. Le destin tragique de Fraser à la Tour de Londres, légende à l’appui, a donné naissance à une expression. « Laughing his head off », une phrase qui est donc directement liée à la fin de Simon Fraser.

En plus de ses ancêtres italiens et écossais, Crowe révèle également des connexions norvégiennes, maories et irlandaises dans sa généalogie. Ceci s’ajoute à la découverte de liens entre les différentes branches de sa famille.

Cette révélation a conduit à une ribambelle d’autres découvertes, notamment un lien familial avec une équipe de cricket néo-zélandaise, prouvant que l’histoire de la famille Crowe est en effet pleine de surprises.