Un western coriace scintillant entre satire et audace

Le film Blazing Saddles de Mel Brooks ne manque pas de se démarquer. Bien qu’il s’agisse d’une comédie, elle ne manque pas de faire passer un message sur le mythe de l’Ouest qui est souvent édulcoré.

En effet, le film commence sur des chapeaux de roues avec des immigrants chinois et des esclaves noirs récemment affranchis travaillant pour construire un chemin de fer sous les coups de fouet des hommes blancs. Le film prend littéralement un malin plaisir à inverser les clichés de l’époque du Far West.

  • Une satire courageuse
  • Le film ne mâche pas ses mots
  • Une comédie qui confronte les problèmes raciaux

Le film provoque des remous, notamment en raison de l’usage répété du mot commençant par N, même si cela n’a pas empêché sa réalisation à l’époque malgré les réticences de certains acteurs à l’utiliser. En dehors des problèmes raciaux, le film s’aventure également dans l’univers musical avec des chansons comme « I Get a Kick Out of You » de Cole Porter.

Brooks, connu pour son audace après le succès de The Producers, continue de repousser les limites de la satire avec Blazing Saddles, en soulignant qu’au-delà de l’humour, l’injustice continue de régner.

  • Des personnages hauts en couleur
  • Une satire qui ne fait pas dans la demi-mesure
  • Un film qui défie le genre

Malgré une forte charge raciale, Brooks aborde la question de manière habile, en faisant de son protagoniste, Bart, un personnage charismatique capable de désamorcer les situations tendues. Sans aucun doute, Blazing Saddles est un film qui aurait du mal à se faire de nos jours, mais qui n’en reste pas moins percutant aujourd’hui.