Les films très attendus avec Kate Winslet, Emily Blunt et Olivia Colman seront projetés en avant-première lors du Festival du film de Toronto de cette année.

L’événement annuel rassemblant des stars de renommée mondiale sera une édition inhabituelle en raison de la grève des acteurs en cours, qui interdit aux membres de la Screen Actors Guild de faire la promotion de certains films.

  • Le festival sera dominé par des œuvres indépendantes réalisées en dehors du système, avec de nombreux titres en vente qui ne sont pas encore affiliés à un studio ou à un service de streaming, ce qui permet techniquement aux acteurs d’assister aux premières.
  • L’un des films les plus attendus est Lee, qui n’a pas encore été vendu au Royaume-Uni, avec Kate Winslet dans le rôle de Lee Miller, qui est passée d’une carrière de mannequin chez Vogue à une photographe travaillant pendant la Seconde Guerre mondiale. Le casting comprend également Marion Cotillard, Alexander Skarsgård et Andrea Riseborough. Kate Winslet a qualifié Miller de « source d’inspiration pour ce que vous pouvez accomplir et ce que vous pouvez supporter si vous osez saisir la vie fermement et la vivre à fond ».
  • Emily Blunt, qui reçoit actuellement des critiques positives pour son rôle dans Oppenheimer, présentera son film de conspiration basé sur des faits réels, Pain Hustlers, produit par Netflix. Cependant, l’association avec le service de streaming empêchera toute forme d’activité promotionnelle si la grève continue. Elle joue aux côtés de Chris Evans dans le rôle d’une femme impliquée dans une conspiration pharmaceutique, avec une ambiance qui rappelle The Big Short.
  • Après avoir remporté un Oscar et avoir été nominée à deux reprises, Olivia Colman revient dans la course aux Oscars avec un rôle aux côtés de sa collègue nominée et partenaire dans The Lost Daughter, Jessie Buckley, dans le mystère comique des années 1920, Wicked Little Letters. Les deux actrices jouent des femmes de banlieue qui s’associent pour découvrir qui se cache derrière une série de lettres obscènes. Olivia Colman et le co-producteur Ed Sinclair ont déclaré que le film était « aussi hilarant qu’inattendu, avec des personnages brillamment dessinés et affectueusement représentés ».
  • Le festival mettra également en vedette Jamie Foxx et Tommy Lee Jones dans le drame juridique The Burial, adapté d’un article du New Yorker sur un procès intenté contre une entreprise de pompes funèbres. Ian McKellen, Lesley Manville et Gemma Arterton joueront également dans le thriller écrit par Patrick Marber, The Critic, qui se déroule dans le Londres des années 1930 et met l’accent sur un sombre réseau de secrets et de mensonges impliquant un acteur et un critique de théâtre.
  • Jodie Comer, récemment récompensée d’un Tony Award pour son rôle dans Prima Facie, jouera aux côtés de Benedict Cumberbatch dans le thriller apocalyptique The End We Start From. Elle incarnera une mère qui tente de survivre au milieu des inondations qui ravagent Londres. Elliot Page fera son grand retour au cinéma avec Close to You, un drame réalisé par Dominic Savage, réalisateur lauréat des BAFTA. Il l’a qualifié de « film très spécial et unique sur l’amour, l’identité et la famille ». L’oscarisé Anthony Hopkins jouera également dans One Life, un drame de la Seconde Guerre mondiale dans lequel il incarnera le célèbre humanitaire britannique Nicholas Winton, aux côtés d’Helena Bonham Carter.
  • En tant que festival, Toronto accueillera un certain nombre d’acteurs qui se mettent derrière la caméra, et étant donné que la Guilde des réalisateurs n’est pas en grève, cela leur permettrait techniquement de promouvoir leur travail en tant que réalisateurs. La liste comprend des films de Michael Keaton, Viggo Mortensen, Anna Kendrick, Chris Pine et Ethan Hawke.
  • Kristin Scott Thomas fera également ses débuts en tant que réalisatrice avec la comédie dramatique My Mother’s Wedding, dans laquelle joueront Scarlett Johansson, Sienna Miller et Freida Pinto. Scott Thomas a déclaré qu’il était « thrilling de créer cette famille fictive en utilisant mes propres souvenirs d’enfance comme tremplin ».
  • Le festival du film de Venise, qui se déroule juste avant celui de Toronto, a annoncé la semaine dernière que le film d’ouverture précédemment confirmé, Challengers, avec Zendaya, ne serait plus projeté en raison de la grève.
  • Le directeur général du festival du film de Toronto, Cameron Bailey, a récemment exprimé ses inquiétudes quant à l’éventuelle absence de grandes stars.
    • Il a déclaré à Variety : « La présence des acteurs et l’excitation qu’ils suscitent sont importantes. C’est important pour plusieurs parties prenantes, y compris certains de nos partenaires publics, qui fondent leur engagement avec nous sur la présence de ces stars. C’est important pour nous car cela représente une part considérable de notre revenu chaque année, et cela est menacé. C’est une préoccupation sérieuse pour nous… »
  • Le festival est une étape importante dans la course aux prix pour ceux qui espèrent remporter un Oscar, avec les premières de Steven Spielberg’s The Fabelmans et All Quiet on the Western Front l’année dernière.