Voici l’article traduit et réécrit en français, sous une forme compréhensible pour un public français et avec un style journalistique. Les points importants de l’article sont mentionnés dans une liste à la fin.

Tricky revient sur le succès de Maxinquaye et parle de ses collaborations marquantes

Tricky a récemment revisité son album à succès Maxinquaye et a donné son avis sur son évolution. Il admet que l’album peut sembler daté aujourd’hui, mais affirme que cela fait partie du processus créatif, et que si on ne pense pas que sa musique plus ancienne est datée, on ne progresse pas.

Tricky a également parlé de sa collaboration avec Beyoncé au festival de Glastonbury en 2011. Il explique qu’il était impressionné par sa simplicité et son professionnalisme.

Un des moments les plus marquants de sa carrière fut lorsqu’il a été critiqué par Gary Oldman sur le tournage de The Fifth Element pour avoir mangé un Twix pendant une scène.

Tricky se souvient également de ses débuts sur scène en tant qu’artiste solo, lorsqu’il a ouvert pour PJ Harvey. Il admet qu’il était nerveux mais que l’accueil chaleureux du public l’a encouragé.

Il parle également de ses amitiés avec Terry Hall, du groupe The Specials, et avec Chris Blackwell, son ancien boss chez Island Records.

Tricky partage aussi une anecdote intéressante sur une rencontre fortuite avec Kate Bush et son envie de collaborer avec elle.

Il évoque également son admiration pour la musique de Public Enemy et explique pourquoi il a repris leur titre « Black Steel in the Hour of Chaos » avec la chanteuse Martina Topley-Bird.

Enfin, Tricky parle de son influence continue sur de jeunes artistes, notamment le rappeur américain Hus Kingpin qui lui a dédié deux mixtapes.

Points importants :

  • Tricky revient sur le succès de Maxinquaye et admet que l’album peut sembler daté aujourd’hui.
  • Il parle de sa collaboration avec Beyoncé et de son expérience sur scène lors du festival de Glastonbury en 2011.
  • Il raconte une anecdote amusante sur le tournage de The Fifth Element avec Gary Oldman.
  • Tricky se souvient de ses débuts sur scène en tant qu’artiste solo et de sa tournée avec PJ Harvey.
  • Il parle de son amitié avec Terry Hall, du groupe The Specials.
  • Il partage une anecdote sur sa rencontre avec Kate Bush et son envie de collaborer avec elle.
  • Tricky évoque son admiration pour Public Enemy et explique pourquoi il a repris leur titre « Black Steel in the Hour of Chaos ».
  • Il parle de son influence continue sur de jeunes artistes, notamment le rappeur Hus Kingpin.