L’acteur Robert De Niro a de nouveau attaqué Donald Trump, qualifiant l’ancien président et probable candidat républicain pour l’élection de 2024 de « maléfique » et de « gangster en herbe sans morale ni éthique ».

La déclaration de De Niro a été diffusée mercredi lors du Stop Trump Summit à New York, organisé par le magazine New Republic. De Niro n’a pas pu assister à l’événement en personne car il a été testé positif au Covid, mais sa déclaration a été lue par Miles Taylor, un ancien membre de l’administration Trump et auteur de Blowback: A Warning to Save Democracy from the Next Trump.

Dans sa déclaration, De Niro a cité son expérience de jouer des personnages de films cruels et sans scrupules, en déclarant : « J’ai passé beaucoup de temps à étudier les hommes mauvais. J’ai examiné leurs caractéristiques, leurs manières, la banalité absolue de leur cruauté. Pourtant, il y a quelque chose de différent chez Donald Trump. Quand je le regarde, je ne vois pas un homme mauvais. Vraiment. Je vois un homme maléfique. »

De Niro a ajouté : « Ce mec essaie d’être [un gangster], mais il n’y arrive pas tout à fait… c’est un gangster en herbe sans morale ni éthique. Pas de sens du bien et du mal. Aucun respect pour personne, ni pour les personnes qu’il était censé diriger et protéger, ni pour les personnes avec qui il fait des affaires, ni pour les personnes qui le suivent aveuglément et fidèlement, ni même pour les personnes qui se considèrent comme ses amis. Il les méprise tous. »

Déclarant que « nous devons prendre au sérieux le danger que représente Donald Trump », De Niro a ajouté sa voix à celles qui critiquent la réponse de Trump à la pandémie de Covid. « Souvenez-vous comment nous avons été secoués par la crise au début de l’année 2020, lorsque le virus a balayé le monde. Nous avons vécu avec le comportement bombastique de Donald Trump chaque jour sur la scène nationale, et nous avons souffert en voyant nos voisins s’accumuler dans des sacs mortuaires. L’homme qui était censé protéger ce pays l’a mis en péril, en raison de son imprudence et de son impulsivité. C’était comme un père abusif régnant sur la famille par la peur et le comportement violent. »

De Niro a également suggéré qu’il était essentiel de tendre la main aux partisans de Trump « avec respect ». « Ils ne sont pas stupides, et nous ne devons pas les condamner pour avoir fait un choix stupide… Ne parlons pas de démocratie. La démocratie peut être notre Graal, mais pour les autres, ce n’est qu’un mot, un concept, et en adoptant Trump, ils lui ont déjà tourné le dos. Parlons du bien et du mal. Parlons d’humanité. Parlons de gentillesse. De sécurité pour notre monde. De sécurité pour nos familles. De décence. Accueillons-les à nouveau. »

passer à la promotion de l’infolettre