Les retrouvailles passionnantes du Darkness

Ce documentaire nous offre une histoire de retour divertissante pour le Darkness, le groupe britannique de neo glam-rock avec des tenues campy scandaleuses, des justaucorps étincelants et un réel talent pour l’écriture de chansons. Pendant quelques années au début des années 2000, ils étaient absolument gigantesques, puis ont connu une chute brutale, apparemment due à l’abus d’alcool et de drogues par le chanteur principal, Justin Hawkins. À l’époque, tout le monde ne faisait pas automatiquement des bruits de soutien solennels concernant la récupération et la santé mentale : il y avait plutôt un rejet ironique de l’épuisement lié à la dépendance, considéré comme un symptôme de l’égoïsme et de l’absurdité du rock’n’roll.

Mais récemment, Justin s’est réconcilié avec son frère, le guitariste principal Dan, et le groupe s’est remis ensemble avec le bassiste Frankie Poullain et un nouveau batteur, Rufus Taylor (fils de Roger Taylor de Queen). Ils ont recommencé à jouer dans les mêmes petites salles où ils avaient commencé, cette fois dans une ambiance plus hivernale, mais continuant à enchanter tout le monde en se produisant toujours comme s’ils étaient à Wembley Arena. Il est amusant de les voir jouer devant un petit public dans un modeste hôtel de la campagne irlandaise, bien que les membres du groupe ne trouveraient peut-être pas tout aussi hilarant si les caméras n’étaient pas là.

Tant Dan que Justin ont connu des problèmes de santé : Dan avec un cancer des testicules et Justin avec un polype sur ses cordes vocales, ce qui aurait pu détruire sa carrière musicale. Mais il s’est fait examiner par un expert médical en Suisse, pays dans lequel, comme Justin le révèle sans façons, il vit maintenant … donc le public peut peut-être supposer qu’il ne se trouve pas dans une situation difficile. Une histoire feelgood dans laquelle les choses ne sont pas aussi sombres que ça.

Bienvenue dans le Darkness sort le 9 novembre dans les cinémas britanniques et irlandais (pour une seule nuit).