### Voici le nouvel article :

Stanley Schtinter, artiste et écrivain, est le visage de son nouveau livre, Last Movies. Ce livre décrit l’histoire culturelle à travers les films regardés par des personnalités notables avant leur mort. Ce n’est pas un simple recueil de film à regarder avant de mourir, mais une réflexion profonde, mettant en parallèle la vie des personnes et les films qu’ils ont regardés avant de mourir.

Le livre s’ouvre sur le cas de Franz Kafka en 1924, regardant The Kid de Charlie Chaplin, et se termine par Jean-Luc Godard, décédé l’année dernière. Il propose également des digressions, telles qu’un aperçu des programmes télévisés la nuit où Ian Curtis de Joy Division s’est suicidé.

Le projet de Last Movies est caractéristique de Schtinter, un artiste qui revisite le familier de manière espiègle et originale. Il a fait des projets similaires par le passé, recréant par exemple les scènes du Queen Vic d’EastEnders pour créer un film de 100 heures.

Le livre remet en question l’orthodoxie à sa manière et offre une vision différente de l’histoire culturelle. Schtinter, qui décrit lui-même comme le chercheur général de la complaisance culturelle, souhaite élargir les critères pour organiser l’histoire.

Le livre aborde également des moments de synchronicité troublante. Schtinter admet que l’écriture du livre l’a parfois fait franchir la ligne, car les coïncidences qu’il a découvertes étaient souvent effrayantes.

Le livre, tout comme le reste de l’œuvre de Schtinter, propose une nouvelle façon de regarder le monde autour de nous.

Important points:
– Stanley Schtinter et son nouveau livre Last Movies
– Le thème de Last Movies
– L’approche de Schtinter
– Le succès et les autres projets de Schtinter
– Les moments de synchronicité troublants dans le livre.