Un célèbre présentateur de télévision français accusé par 20 femmes d’agression sexuelle et de harcèlement a été officiellement mis en examen pour viol présumé.

Patrick Poivre d’Arvor, connu sous le nom de PPDA, est accusé d’avoir forcé la journaliste et auteure Florence Porcel à lui faire une fellation en 2009. Il est soupçonné de « viol par une personne abusant de son autorité ». Il nie les allégations.

Une enquête antérieure sur la déclaration de Porcel a été abandonnée par le procureur en 2021. Elle a alors intenté une action civile, que le juge d’instruction a jugé suffisamment solide pour inculper Poivre d’Arvor.

Dans le cadre de l’enquête initiale, 23 femmes se sont présentées pour témoigner auprès de la police et accuser le présentateur d’agressions sexuelles présumées, y compris de viol, d’abus et de harcèlement entre 1985 et 2015. La plupart ont affirmé avoir été agressées dans son bureau à la station de télévision TF1 ou chez lui.

Ce qui est considéré comme l’une des affaires #MeToo les plus importantes et complexes en France, l’action légale de Porcel est la seule dans les délais de prescription.

Poivre d’Arvor, 76 ans, un nom familier en France, nie toutes les accusations et a annoncé en avril de cette année qu’il engagerait des poursuites contre 16 femmes qui ont témoigné auprès de la police pour « dénonciation calomnieuse ».

L’ancien présentateur vedette affirme que ses relations avec les femmes étaient consensuelles et faisaient partie d’un rituel de « séduction » qui n’impliquait ni violence ni contrainte. Il a décrit les accusations comme « fausses de bout en bout ».

Dans sa plainte pour diffamation de 43 pages, Poivre d’Arvor a déploré « un retour au puritanisme et à la censure habilement déguisé en protection supposée des femmes ». Il a déclaré : « Depuis l’excitation générée par le mouvement #MeToo, la libération de la parole des femmes a malheureusement connu des excès et des abus ».

Par ailleurs, une journaliste et auteure espagnole, Ruth Baza, a déposé une plainte pénale en Espagne contre l’acteur français Gérard Depardieu, affirmant qu’il l’avait violée lorsqu’elle avait 23 ans et était allée l’interviewer à Paris en octobre 1995.

Dans un autre cas, Depardieu, 74 ans, l’un des acteurs les plus connus et les plus aimés de France, avec une carrière comprenant 200 films, a été officiellement mis en examen pour viol présumé en France en 2020, et il a été accusé de harcèlement sexuel et d’agression par plus d’une douzaine de femmes. Il a nié les accusations, déclarant qu’il n’avait « jamais abusé d’aucune femme ».