Savanah Leaf : du volleyball Olympique à la réalisation

À même pas 30 ans, Savanah Leaf accumule déjà des réussites spectaculaires et impressionnantes. Après ses débuts olympiques en tant que joueur de volley-ball pour l’équipe britannique aux Jeux de 2012 à l’âge de 18 ans, elle a ensuite obtenu un diplôme en psychologie. Puis, après un retour au volley-ball en professionnel et des tournées en Turquie et à Porto Rico, une blessure l’a éloignée de son sport pendant 18 mois, provoquant un grand tournant dans sa vie.

Elle a donc décidé de suivre une formation en production de clips musicaux, et en 2020, elle a été nommée aux Grammy pour un clip qu’elle a réalisé pour le guitariste blues Gary Clark Jr. Aujourd’hui, elle fait ses débuts au cinéma avec Earth Mama, un drame poignant sur Gia, une jeune femme noire enceinte à San Francisco, luttant pour sortir ses deux enfants de l’assistance sociale tout en hésitant à donner son futur bébé en adoption.

Le film, inspiré de l’expérience personnelle de Leaf, offre des perspectives sur la classe sociale et la race. Il dépeint la lutte constante de la jeune Gia, qui doit sauter à travers des obstacles pour garder sa famille unie. Leaf voulait mettre en avant la résilience de Gia, et non pas la faire revivre un traumatisme inutilement.

Le film, dirigé par une femme noire alternative, apporte un regard renouvelé sur ces questions sociétales. Cela prend une grande signification dans une époque où l’inclusion et la diversité sont des problématiques majeures.

Même si Leaf a rencontré des difficultés à assumer son rôle de réalisatrice, elle a suivi son instinct pour réaliser son rêve. Elle a surmonté ses appréhensions pour faire entendre sa voix à travers le cinéma, contribuant ainsi à enrichir la diversité dans l’industrie cinématographique. Sa détermination à se battre pour ce en quoi elle croyait est une force, et c’est ce qui a contribué à faire de Earth Mama un projet réussi.