Les figures de l’industrie du cinéma et de la télévision française ont déclaré qu’elles ne travailleraient plus avec l’acteur Gérard Depardieu après qu’un documentaire ait montré des images de sexisme et de comportement inapproprié de la part de la star, qui est actuellement sous enquête officielle pour viol.

Le documentaire, « Depardieu: La chute d’un ogre », diffusé sur le service public France 2 jeudi soir, après que plus d’une douzaine de femmes aient précédemment fait des allégations de comportement sexuellement inapproprié contre Depardieu dans une enquête de Mediapart l’année dernière.

  • Le contenu du documentaire
  • Réactions de l’industrie cinématographique
  • Les allégations de Hélène Darras et Charlotte Arnould
  • Positions des médias et des personnalités de l’industrie cinématographique française

Le documentaire a montré des images de Depardieu lors d’un voyage en Corée du Nord en 2018 pour marquer le 70e anniversaire de l’État secret. L’acteur, qui était parti à Pyongyang avec une équipe de télévision et savait qu’il était filmé, a tenu des propos obscènes envers les femmes, a harcelé sexuellement à plusieurs reprises une interprète et a fait des commentaires sexuels sur un enfant dans un centre équestre qu’il a vu monter à cheval. Vendredi, les images ont été qualifiées de « viles » par la députée européenne de gauche, Manon Aubry.

Hélène Darras a déclaré comment Depardieu « me regardait comme un morceau de viande » et lui a demandé si elle voulait aller dans sa loge. Elle a dit non. Mais elle affirme qu’il l’a ensuite agressée sur le plateau, lui attrapant le corps. Elle affirme qu’elle était pétrifiée et que personne sur le plateau n’a réagi. Après avoir parlé aux réalisateurs du documentaire en septembre, elle a déposé une plainte officielle contre Depardieu.

Les enquêteurs étudient la plainte de Darras pour voir si elle entre dans un délai de prescription ou si des mesures officielles pourraient être prises contre Depardieu.

Le documentaire a également interviewé l’actrice Charlotte Arnould, qui s’est rendue à la police il y a cinq ans, accusant Depardieu de viol et d’agression sexuelle à deux reprises chez lui à Paris en 2018, alors qu’elle avait 22 ans et Depardieu, un ami de son père, en avait 70. Depardieu a été placé sous enquête officielle pour viol présumé et agression sexuelle dans l’affaire en décembre 2020. Les avocats de Depardieu ont nié toutes les allégations portées contre lui.