Droit à l’avortement officiellement inscrit dans la constitution française

Emmanuel Macron a présidé une cérémonie émouvante marquant l’inscription du droit à l’avortement dans la constitution française. Le président a déclaré que ce changement historique marquait la fin d’une longue bataille pour « le droit d’aimer, de choisir, de vivre librement ». L’amendement a été marqué par un scellement officiel de la constitution à l’aide d’une presse du XIXe siècle installée à l’extérieur du ministère de la Justice à Paris, permettant au public d’assister à la cérémonie.

Dans son discours, Macron a exprimé son souhait de voir cette mesure inscrite dans la charte des droits fondamentaux de l’UE et qu’elle devienne un droit universel.

  • Inspection du droit à l’avortement dans la constitution française
  • Cérémonie émouvante présidée par Emmanuel Macron
  • Déclaration de Macron sur l’importance historique de ce changement
  • Souhait d’inscrire la mesure dans la charte des droits fondamentaux de l’UE et d’en faire un droit universel