L’UE a été choquée par le veto du Premier ministre hongrois Viktor Orbán d’un paquet d’aide de 50 milliards d’euros pour l’Ukraine. Emmanuel Macron a vivement critiqué Orbán, l’accusant de prendre en otage l’Union européenne avec son veto. Les dirigeants de l’UE prévoient maintenant de trouver d’autres moyens de financer l’aide à l’Ukraine, malgré l’opposition d’Orbán. Cette décision a porté un coup dur à l’Ukraine, même si l’UE a accepté d’ouvrir des pourparlers d’adhésion. Macron a exhorté Orbán à agir comme un Européen et à ne pas nuire au progrès politique de l’UE. Orbán a justifié son veto en affirmant que la Hongrie doit obtenir les fonds qui lui sont dus suite aux inquiétudes concernant l’État de droit dans le pays.

Points importants de l’article :
– Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán bloque un paquet d’aide de 50 milliards d’euros pour l’Ukraine.
– Emmanuel Macron condamne fermement l’action d’Orbán, l’accusant de prendre l’UE en otage.
– Les dirigeants de l’UE cherchent maintenant des alternatives pour financer l’aide à l’Ukraine malgré l’opposition d’Orbán.
– Macron exhorte Orbán à agir comme un Européen et à ne pas nuire au progrès politique de l’UE.
– Orbán justifie son veto en affirmant que la Hongrie a droit à ces fonds suite aux inquiétudes concernant l’État de droit dans le pays.