Emmanuel Macron appelle l’Union européenne à prendre des décisions audacieuses pour défendre l’Ukraine. Il met en garde contre le risque que les États-Unis réduisent leur soutien militaire, soulignant que l’Europe doit être prête à agir pour soutenir l’Ukraine quel que soit le scénario américain. Voici les points clés de son discours en Suède :

  • Les futurs accords de sécurité de l’Europe ne peuvent plus être simplement dictés par les États-Unis et la Russie. L’Europe doit avoir son mot à dire.
  • L’UE doit se préparer au risque de voir Joe Biden incapable de garantir un budget d’assistance militaire pour l’Ukraine, ou battu aux élections par un Donald Trump isolationniste.
  • Soutenir l’Ukraine et empêcher une victoire russe est crucial pour l’Europe. Cela nécessitera une intensification des efforts de défense, y compris au niveau de la production d’armes.
  • Macron a également appelé à une plus grande coopération et autonomie énergétique de l’Europe pour réduire sa dépendance à la Russie.
  • L’UE doit réagir et même surréagir pour être aux côtés de l’Ukraine. Cela ne signifie pas affaiblir l’OTAN, mais plutôt augmenter l’interopérabilité de la défense européenne.
  • L’Europe doit avoir davantage son mot à dire dans les négociations de sécurité et de contrôle des armes, au lieu de laisser les grandes puissances décider pour elle.
  • Macron rappelle que l’implication avec l’Ukraine vise non seulement à empêcher une victoire russe, mais aussi à décider de l’avenir de l’Europe.
  • L’Europe doit être en mesure de construire une nouvelle architecture de sécurité et de contrôle des armes dans son voisinage, et de décider par elle-même, sans déléguer ce pouvoir à d’autres, même de bons alliés vivant de l’autre côté de l’océan.

Macron a ainsi clairement appelé à ce que l’Europe prenne son destin en main et défende ses intérêts de manière autonome face aux défis qui se présentent.