Manifestations mouvementées de centaines d’agriculteurs à Paris pendant la visite de Macron au salon annuel de l’agriculture.

  • Les agriculteurs ont protesté avec véhémence alors que le président français inaugurait le salon, provoquant des escarmouches avec la police.
  • La visite de Macron a été perturbée par des protestations bruyantes, des fermiers en colère ont sifflé et lancé des insultes.
  • La police anti-émeute a d’abord maintenu les manifestants à distance pendant la visite du salon, mais des centaines de protestataires ont finalement réussi à pénétrer dans la zone consacrée au bétail et ont affronté les forces de l’ordre.
  • Dans la confusion qui a suivi, le salon a été plusieurs fois fermé et rouvert au public. Trois personnes ont été arrêtées pour avoir causé des perturbations, mais elles ont été relâchées selon le parquet de Paris.
  • Des agriculteurs ont également déversé du fumier sur le stand de l’entreprise laitière Lactalis, les accusant de ne pas payer suffisamment pour leur lait.
  • Les leaders des agriculteurs avaient prévenu Macron que sa visite au salon ne se déroulerait pas sans heurts si le gouvernement ne tenait pas ses promesses de répondre à leurs demandes.
  • Macron a eu une réunion avec les représentants des trois principaux syndicats agricoles au début de la journée, où il a écouté leurs doléances sur les prix, la bureaucratie et les aides de l’État.
  • Malgré les tensions, Macron a déclaré qu’il préférait le dialogue à la confrontation et qu’il était en train de simplifier les choses pour répondre aux préoccupations des agriculteurs.
  • Les agriculteurs en colère ont exprimé leur frustration face à l’attitude du président et ont demandé son départ, affirmant qu’il ne les écoutait pas suffisamment.
  • Macron a promis de rencontrer à nouveau les agriculteurs dans trois semaines, après la clôture du salon le 3 mars.