Voici une fois de plus les héros de bandes dessinées les plus étranges de tous les temps ; ils ont été présents dans des films et des séries télévisées depuis des décennies, mais ils restent toujours aussi innovants dans leur bizarrerie que leur concept de base, à savoir des tortues mutantes combattant le crime sous terre, masquées avec un amour pour la pizza et des noms d’artistes de la Renaissance – qui doit pratiquement être expliqué à chaque fois qu’ils sont relancés.

Eh bien, cette nouvelle histoire animée sur l’origine des aventuriers cheloniens est étonnamment drôle, avec un design plutôt stylisé. Vous avez déjà entendu parler de l’univers Spider-Man ; voici l’univers des Tortues Ninja, réalisé par Jeff Rowe, qui a co-créé The Mitchells vs the Machines, et co-écrit par Rowe, Seth Rogen, Evan Goldberg, Dan Hernandez et Benji Samit.

Nous remontons de 15 ans, lorsque le solitaire et tourmenté Dr Stockman (interprété par Giancarlo Esposito) a fait cavalier seul et créé un tas d’embryons mutants bizarres dans un laboratoire souterrain. Une tentative de ses sinistres patrons de le ramener a tourné au chaos ; ces quatre monstres se sont échappés, mais un flacon de substance gluante et verdâtre, censée créer la mutation, est accidentellement tombé dans les égouts de New York et a infecté quatre bébés tortues qui y étaient gardées par Splinter, un rat fugitif qui leur enseigne la lutte (voix de Jackie Chan).

Ces tortues ont grandi pour devenir Donatello (Micah Abbey), Michelangelo (Shamon Brown Jr), Raphael (Brady Noon) et Leonardo (Nicolas Cantu), des tortues mutants adolescentes qui rêvent d’aventures dans le monde extérieur. Elles affrontent le monstre mutant adulte de Stockman, Superfly (Ice Cube), avec le soutien résistant d’April O’Neil, une lycéenne aspirante journaliste (Ayo Edebiri). Mais leur « père » adoptif, Splinter, les met en garde contre le risque que les humains les capturent et cherchent à les « traire », même s’ils n’ont pas de mamelles.

Cette confrontation mène à un débat à la manière des X-Men sur la possibilité d’un rapprochement entre les humains et les mutants. La mission de ces tortues est de sauver les humains ingrats qui les regardent avec suspicion, une entreprise amicale et divertissante. Cependant, on peut regretter que Rowe, Rogen et les autres passent à côté du mystère humaniste affiné de leurs noms. Ces scénaristes préfèrent visiblement les gags sur la culture populaire, Chris Pine et autres – et il y a beaucoup de matériel comique – et ils ne souhaitent pas s’aventurer dans le territoire de Kenneth Clark / Civilisation, aussi facétieusement. Dommage. Peut-être que la suite nous conduira à l’Uffizi de Florence.

– Teenage Mutant Ninja Turtles: Mutant Mayhem sort le 31 juillet au Royaume-Uni, le 2 août aux États-Unis et le 7 septembre en Australie.

  • Les Tortues Ninja sont de retour avec une nouvelle histoire animée.
  • Leur concept de base de tortues mutantes combattant le crime doit être expliqué à chaque fois.
  • Le film est réalisé par Jeff Rowe et co-écrit par Seth Rogen, Evan Goldberg, Dan Hernandez et Benji Samit.
  • Il raconte l’histoire du scientifique Dr Stockman et de ses expériences génétiques.
  • Quatre tortues bébés sont accidentellement mutées et élevées en combattantes par Splinter, un rat fugitif.
  • Elles se retrouvent à devoir affronter Superfly, un mutant appartenant à Stockman.
  • Les tortues sont également soutenues par April O’Neil, une lycéenne aspirante journaliste.
  • Le film aborde la question du rapprochement entre humains et mutants.