John McNaughton dévoile le regard politique de son thriller Wild Things, sorti en 1998, un film souvent sous-estimé. L’action se déroule en Floride, dans la banlieue chic de Miami où deux jeunes filles, Kelly Van Ryan et Suzie Toller, accusent leur conseiller d’éducation de viol. Mais lors du procès très médiatisé, les accusations s’effondrent et révèlent des motivations de vengeance. C’est alors que le sergent de police Ray Duquette décide de mener sa propre enquête, malgré les ordres de ses supérieurs, pour savoir si tout cela n’a pas été orchestré depuis le début.

Bien que l’intrigue du film semble issue des romans policiers de gare, l’œuvre cache des aspirations plus profondes sous son image ensoleillée et sa musique de jazz rêveuse. Les magnifiques paysages de la Floride servent de toile de fond idyllique pour les désirs cruels des habitants de Blue Bay, tout comme pour masquer les scènes de sexe et de violence qui alimentent l’imagination du spectateur.

Mais au-delà de ces apparences, Wild Things est porté par ses deux actrices principales. Neve Campbell et Denise Richards, fraîchement sorties du succès de Scream, dépassent le simple divertissement pour nous plonger dans un mélodrame troublant. Les performances de Matt Dillon et Kevin Bacon sont également remarquables, mais ce sont bel et bien les femmes qui détiennent le pouvoir dans ce film.

Le réalisateur dévoile également sa vision politique à travers des observations acerbes sur le genre et les différences de classe qui imprègnent la communauté de Blue Bay. Les corps de police, quant à eux, sont souvent représentés comme maladroits et incompétents, à l’image de Ray, obnubilé par sa vendetta personnelle.

Encore aujourd’hui, Wild Things est une œuvre intelligente dénonçant la cupidité cachée derrière une beauté trompeuse. Malheureusement mésestimé par les critiques lors de sa sortie, ce film révèle que les apparences sont souvent trompeuses. Une œuvre à (re)découvrir sans tarder.

  • Wild Things est disponible sur Netflix. Pour plus de recommandations sur ce qu’il faut regarder en Australie, cliquez ici