Les célébrités françaises demandent une loi contre le sexisme et la violence sexuelle - 1

Plus de 140 personnalités françaises de la littérature, du cinéma, du journalisme et de la politique réclament l’introduction d’une loi globale contre les violences sexistes et sexuelles en France, affirmant que le pays n’a pas suffisamment répondu au mouvement #MeToo.

  • Appel à une loi contre les violences sexistes et sexuelles en France
  • Publication d’une pétition dans Le Monde
  • Appel à une refonte de la politique sur le viol et les agressions sexuelles
  • Manifeste pour clarifier les définitions de viol et de consentement, introduire le terme « inceste », etc.
  • 100 signataires posent pour des photos collectives dans Le Monde
  • Appel à agir contre l’impunité croissante en France
  • Publication du manifeste au premier jour du festival de Cannes
  • Mise en lumière des récentes allégations de violences sexuelles dans l’industrie cinématographique française
  • Le court métrage « Moi Aussi » de Godrèche sera présenté au festival de Cannes
  • Godrèche devient une voix importante du mouvement #MeToo en France
  • Gérard Depardieu et le producteur Alain Sarde confrontés à des allégations d’agressions sexuelles

Dans une pétition publiée dans Le Monde, ces personnalités ont dénoncé le retard abyssal de la France en matière de réaction de la société et du système judiciaire face au problème omniprésent des abus sexistes et sexuels. Elles ont appelé à une refonte profonde de la politique en matière de viol et d’agression sexuelle en France.

Le manifeste exige une loi globale pour clarifier, entre autres, les définitions de « viol » et de « consentement », introduire le terme « inceste », poursuivre en justice les violeurs en série pour tous les viols connus, étendre les ordonnances de protection aux victimes de viol, faciliter la collecte de preuves, créer des unités de police spécialisées, interdire les enquêtes sur l’histoire sexuelle des victimes, permettre un accès immédiat et gratuit aux soins psychologiques pour les traumatismes, fournir enfin les moyens financiers pour cette politique publique et les organisations qui la mettent en œuvre.

En signe sans précédent, 100 des signataires – dont Binoche, Godrèche, l’actrice Vahina Giocante et l’écrivaine Christine Angot – ont posé pour une série de photographies de groupe dans Le Monde.

Le manifeste a été publié le premier jour du festival de Cannes, alors que l’industrie cinématographique française est confrontée à des allégations récentes de viol et d’agression sexuelle. Un court métrage de Godrèche intitulé Moi Aussi, mettant en lumière les histoires de survivantes de violences sexuelles, sera présenté au festival.

Godrèche est devenue une voix influente du mouvement #MeToo en France après avoir accusé les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon de l’avoir agressée sexuellement lorsqu’elle était adolescente. Les deux hommes ont nié les allégations. Les procureurs ont ouvert une enquête.

Gérard Depardieu, l’un des acteurs les plus connus de France, sera jugé en octobre pour des agressions sexuelles présumées sur deux femmes sur le tournage d’un film en 2021. Il est également mis en examen dans une autre affaire après les accusations de viol de l’actrice Charlotte Arnould à son domicile parisien en 2018. Il a nié toutes les allégations.

Lundi, le magazine français Elle a publié des allégations de viol, d’agression et de harcèlement sexuels par neuf femmes contre le producteur de cinéma français influent Alain Sarde, qui a produit des films de réalisateurs de Jean-Luc Godard à Roman Polanski. Dans une déclaration aux médias français, l’avocat de Sarde a nié toutes les allégations.