Bradley Cooper était au centre d’une polémique récente, en raison de son nez proéminent dans son dernier film « Maestro » où il incarne Leonard Bernstein. Malgré les assurances de la famille Bernstein, le nez de Cooper a été immédiatement qualifié d’antisémite par Internet. La controverse a même obligé Bradley Cooper à intervenir pour défendre sa décision de porter un faux nez pour équilibrer le reste de ses prothèses faciales. Cependant, à mesure que la sortie de « Maestro » approche, il devient clair que l’attention accordée au nez de Cooper a été superficielle. En fait, la transformation ultime de Bradley Cooper en Bernstein, dans les dernières étapes du film, est étonnante, peut-être la meilleure utilisation du maquillage de vieillissement jamais vue au cinéma.

Le site Variety a récemment publié un article intitulé « Comment Kazu Hiro, l’artiste des prothèses de Maestro, a transformé le nez, le cou et le menton de Bradley Cooper pour jouer Leonard Bernstein ». Cet article détaillé explore le travail extraordinaire de Kazu Hiro, un artiste qui a été entraîné dans le monde du cinéma par Gary Oldman. Hiro a remporté un Oscar pour son travail de maquillage sur l’acteur pour le film « Les Heures sombres », et a encore une fois répété cet exploit en transformant John Lithgow en Roger Ailes. Il est surtout reconnu pour sa maîtrise de maquillage de vieillissement, une technique qui a longtemps été difficile à réaliser avec succès.### Les choses importantes à retenir :
1. Polémique autour du nez de Bradley Cooper dans « Maestro ».
2. Transformation étonnante de Cooper en Bernstein avec le maquillage de vieillissement.
3. L’incroyable travail de Kazu Hiro récompensé par un Oscar.

Il a également été noté que, bien que la tendance actuelle dans l’industrie cinématographique soit au vieillissement numérique, « Maestro » a démontré que le maquillage de vieillissement réalisé de manière artisanale peut toujours être convaincant. Cela augure des avancées pour l’avenir du maquillage cinématographique, mais aussi le fait que le travail de Hiro sur « Maestro » lui vaudra probablement de gagner un prix très mérité.