Français Traduit

The Taste of Things: une célébration de l’art culinaire français.

Le cinéma et la télévision ​​actuels privilégient les histoires de cuisine ponctuées de conflits et de crises – des cuisines transformées en champs de bataille, des plats forgés sur le feu des tempéraments colériques. Cependant, le nouveau film français The Taste of Things se distingue fortement de The Bear ou Boiling Point. Une douce ébullition caractérise davantage cette œuvre du réalisateur d’origine vietnamienne, Tran Anh Hung, qui offre l’hymne le plus envoûtant à l’art culinaire depuis les célèbres succès gastronomiques tels que Babette’s Feast ou Eat Drink Man Woman.

  • Situé dans les années 1880.
  • Le film a remporté le prix du meilleur réalisateur à Cannes l’année dernière.
  • Le film met en vedette la relation entre le cuisinier Eugénie et son employeur gourmet et amoureux, Dodin.
  • La vision créative du réalisateur mise sur la sensualité et la dimension pratique du cinéma.

Pour Tranh, la France et sa culture alimentaire définissent le cadre idéal pour raconter l’histoire de cet amour pour la cuisine. Il évoque l’importance des repas en tant qu’occasion de rassemblement où l’on discute de culture. Il souligne également l’histoire formelle de la culture alimentaire française, contribuant ainsi à l’atmosphère globalement française que dégage le film.

Tranh se réfère à des chefs renommés et à des ouvrages tels que The Physiology of Taste pour s’inspirer et affiner son film, bien qu’il admette n’avoir jamais beaucoup cuisiné lui-même. La combinaison unique entre Juliette Binoche et Benoît Magimel apporte également une véritable profondeur à l’histoire du film en rendant palpable la tendresse et le respect de leurs personnages, et offre une vision globale de l’art culinaire français célébré dans ce récit vivement narré.