Notre article met en lumière le récent succès du film « Poor Things » réalisé par Yorgos Lanthimos, qui a reçu une nomination aux Oscars pour sa magnifique cinématographie. Cependant, son contenu, qui met en scène Emma Stone dans le rôle d’une femme adulte avec le cerveau d’un bébé, est controversé.

Elle McAlpine, la coordinatrice d’intimité du film, a travaillé pour rendre les scènes aussi authentiques et confortables que possible pour les acteurs. Au départ sceptique, l’actrice Emma Stone a salué le travail de McAlpine pour lui avoir permis de se sentir à l’aise.

McAlpine explique que son rôle ne se limite pas à assurer le confort des acteurs pendant les scènes intimes, mais aussi à offrir un côté créatif. Elle a dû surmonter les obstacles, notamment le sexisme dans le milieu, pour faire valoir l’importance de son rôle.

Le film « Poor Things » a suscité des débats sur la représentation de la sexualité à l’écran. Les scènes intenses ont suscité des réactions mitigées, mais McAlpine souligne qu’elles ont le mérite de faire réfléchir sur la sexualité à l’écran.

McAlpine met également l’accent sur son rôle éducatif en montrant que la sexualité à l’écran doit refléter la réalité. Elle cite des statistiques montrant que les jeunes ont une exposition précoce à la pornographie, soulignant ainsi l’importance de montrer une représentation plus précise de la sexualité à l’écran.

Finalement, le film a été classé R18 au Royaume-Uni suite à des modifications apportées à une scène controversée. McAlpine admet que filmer les scènes intimes avec des jeunes acteurs a présenté des défis, mais ils ont été abordés avec attention et respect pour le consentement de chacun.

En effet, le film « Poor Things » soulève des questions complexes sur la représentation de la sexualité à l’écran, mettant en lumière le rôle crucial des coordinateurs d’intimité pour garantir le confort et le respect de tous les acteurs impliqués.

  • Le film « Poor Things » et sa controverse
  • Le rôle de Elle McAlpine en tant que coordinatrice d’intimité
  • L’aspect éducatif des scènes intimes à l’écran
  • Le rôle des enfants acteurs dans le film
  • La valorisation du rôle des coordinatrices d’intimité dans l’industrie cinématographique