La France est-elle toujours en retard dans la vaccination des personnes âgées ? › Nouvelles Geek - 1

La France aura-t-elle un hiver « serein » ou le Covid-19 le gâchera-t-il ? Le pays est actuellement confronté à une reprise épidémique et ce n’est pas un cas isolé. Avec l’arrivée de l’hiver, et comme les scientifiques l’avaient anticipé, presque tous les pays du Vieux Continent sont actuellement confrontés à un rebond.

Faut-il voir derrière l’augmentation des cas le début d’une cinquième vague ? La saturation des hôpitaux est-elle à craindre ? Ces questions se posent à nouveau. Cependant, contrairement aux vagues précédentes, la France a un avantage : une couverture vaccinale élevée, avec plus des trois quarts des Français vaccinés. Mais la couverture vaccinale est-elle suffisamment forte pour les personnes âgées, qui sont plus à risque de développer une forme sévère de la maladie ?

Il y a toujours moyen de s’améliorer

Qu’il est loin le temps où la France était critiquée pour la lenteur de sa vaccination, après des premiers mois difficiles sinon chaotiques, tandis que le Royaume-Uni se targuait du succès de sa campagne éclair. Aujourd’hui, la France n’a plus à rougir : plus de 76 % des Français ont reçu au moins une dose, et environ 89 % de la population éligible (de plus de 12 ans) est désormais cousine vaccinée.

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Pour rappel, les personnes âgées ont d’abord été éligibles à la vaccination après son lancement fin décembre 2020, et pour cause : elles sont particulièrement exposées au risque d’hospitalisation, et le danger est encore plus grand dans un contexte de rebond épidémique. . Cependant, certains d’entre eux ne sont pas encore vaccinés.

Alors que la couverture vaccinale dépasse 90 % pour les personnes âgées de 50 à 64 ans et celles âgées de 65 à 74 ans, elle est plus faible chez les personnes de 75 ans et plus. Environ 88 % sont vaccinés pour la première fois et 90 % sont complètement vaccinés. Il est vrai que les tarifs sont encore élevés, mais la marge de progression n’est pas à négliger. Par exemple, pour les plus de 80 ans, 500 000 personnes ne sont pas vaccinées selon Ameli, le site de l’assurance maladie (données du 24 octobre).

Pour voir le graphique, cliquez ici.

La vaccination n’est pas une course ou une compétition entre pays, mais son succès se mesure également par rapport à la performance d’autres pays. A l’échelle européenne, le continent a réussi à rattraper son retard : 65% de la population de l’Union européenne est totalement vaccinée, selon les chiffres du site Our Word in Data. A titre de comparaison, la couverture vaccinale est de 57 % aux États-Unis. Quant à Israël, longtemps considéré comme le champion de la vaccination, le taux est également de 67 %.

Meilleurs tarifs avec les voisins

Comme souvent, les chiffres mondiaux cachent de fortes disparités. Ainsi, la vaccination continue de progresser de manière inégale à travers le continent, les pays les moins privilégiés de l’Est étant à la traîne des pays riches de l’Ouest.

Par rapport à d’autres pays européens, la France a d’importants « trous dans l’étagère » de vaccins. Plusieurs personnalités ont également critiqué les performances de la France en matière de vaccination des personnes âgées. « La France est l’un des derniers pays d’Europe pour la vaccination des plus vulnérables, pour la vaccination des personnes âgées par exemple », déclarait début septembre, entre autres, l’eurodéputé François-Xavier Bellamy sur Europe 1. Affirmations à relativiser ? Ou lesquels ne sont plus pertinents ?

Premier constat en consultant les chiffres du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) : il existe bel et bien une vaccination à deux vitesses en Europe. Parmi les plus de 80 ans, certains pays sont nettement en retard, ceux situés en Europe de l’Est. Le taux est par exemple de 22 % en Roumanie et en Bulgarie. Il est inférieur à 70 % en Estonie, en Lettonie et en Lituanie.

En revanche, en Europe occidentale, certains pays ont réussi à vacciner intégralement les plus de 80 ans. C’est notamment le cas en Espagne, au Portugal et en Irlande. Au Royaume-Uni et en Allemagne, les données ne sont pas disponibles sur le site Web de l’ECDC, mais la couverture vaccinale est supérieure à 95 % selon les autorités locales.

Pour voir la carte, cliquez ici.

Dans cette zone de l’Europe de l’Ouest, la France fait donc presque figure d’exception : le taux est inférieur à 90 % et s’établit à 87 %. D’autres pays qui n’ont pas réussi à vacciner 100 % de cette tranche d’âge restent en tête : c’est le cas, entre autres, de l’Italie, de la Finlande, de la Norvège, de la Suède ou de Chypre, avec des taux de 95 % ou plus.

La France se classe finalement 15e (sur 27), donc presque au milieu. Aussi, il faut noter que depuis 70-79 ans, la France est mieux classée. Il se classe neuvième, avec une couverture vaccinale de 97,8%.

Pour voir l’infographie, cliquez ici.

« Aller vers » ce public

Face au risque d’une nouvelle vague, l’urgence est de protéger les personnes vulnérables. En France, c’est avec le dispositif dit « aller vers » que les autorités entendent vacciner cette population au plus vite. Différentes actions sont réalisées en activant différents leviers. Ils reposent sur la mobilisation de divers acteurs, avec par exemple la participation de l’Assurance maladie, des médecins traitants, des associations et des élus, peut-on lire sur la page du gouvernement détaillant ce dispositif.

Alors que plus de 500 000 personnes de plus de 80 ans ne sont pas vaccinées, le ministère de la Santé a annoncé mardi le lancement d’un numéro vert (0 800 730 957). L’objectif est de leur proposer la vaccination (première ou deuxième injection ou dose de rappel) à domicile ou directement auprès d’un professionnel de santé. Cet outil s’inscrit dans la logique du système « go to ». Reste à savoir s’il sera efficace pour booster les injections.

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Dans le même temps, le gouvernement demande aux personnes âgées et fragiles de recevoir le rappel vaccinal, alors que les prochains jours pourraient être marqués par une circulation croissante du virus. Les recommandations seront-elles suffisantes ? Dans les semaines à venir, le gouvernement a annoncé qu’il déciderait, sur recommandation des autorités sanitaires, de conditionner le pass santé à une troisième dose. Le fichier est sensible et ne cessera de réagir. L’Académie de médecine a déjà indiqué dans un communiqué vendredi qu’elle s’opposait à cette idée.

Avis (2)

Chronique

Il est temps de sortir de l'esprit Care Bears des récentes COP, en utilisant la méthode forte, estime notre chroniqueur Christian Gollier.Par Christian Gollier, économiste à la Toulouse School of Economics.

Chronique

L'économiste Jean-Yves Archer a la plume cette semaine de la chronique de la Société d'économie politique.Par Jean-Yves Archer

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du conseil scientifique et évaluateur de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol).Robin Rivaton

Chronique

Pierre Assouline, journaliste, écrivain, membre de l'académie Goncourt et chroniqueur à L'Express.Pierre Assouline

Script PHP, Elementor Pro Weadown, Thème WordPress, Fs Poster Plugin Nulled, Journal – Thème WordPress News & WooCommerce, Wordfence Premium Nulled, Dokan Pro Nulled, Plugins, Elementor Pro Weadown, Astra Pro Nulled, Premium Addons for Elementor, Yoast Nulled, Flatsome Annulé, Annonce de produit personnalisé Woocommerce, Wpml Nulled, Thème Woodmart Nulled, Cartes-cadeaux PW WooCommerce Pro Nulled, Avada 7.4 Nulled, Journal 11.2, Jannah Nulled, Jnews 8.1.0 Nulled, WP Reset Pro, Woodmart Theme Nulled, Business Consulting Nulled, Rank Math Seo Pro Weadown, Slider Revolution Nulled, Consulting 6.1.4 Nulled, WeaPlay, Nulledfire