La France a promis à la Suisse 3,5 milliards pour vendre ses Rafale › Geeky News - 1

Au courant12 janvier 2022 21:51

Une enquête de « Republik » révèle le côté sombre des négociations sur les avions de combat et la froideur de la France face à la préférence suisse pour les avions américains F-35.

La ministre française des Armées Florence Parly (à gauche) a rencontré Viola Amherd en mars 2021 à Berne.

AFP

Un article publié mercredi sur le site d’information de langue allemande « Republik », et repris par le « Basler Zeitung », montre à quel point le choix des nouveaux avions de chasse de l’armée suisse a pesé sur la balance diplomatique entre la France et le Royaume-Uni. . Du côté de l’Elysée, on s’attendait à conclure un contrat avec Berna pour la vente de Rafales. Au bout du suspense, le Conseil fédéral décide finalement d’acheter les F-35 américains.

L’enquête révèle, par exemple, que la France, à condition que l’accord soit conclu, a accepté de verser à la Suisse une part plus importante de ses recettes fiscales provenant des salaires des voyageurs transfrontaliers français. Un geste qui aurait pu rapporter 3,5 milliards de francs à Berne en 30 ans.

Rencontre avec Bruno Lemaire

L’article lève également le voile sur le fonctionnement des négociations menées avant la décision. Les ministres des Affaires étrangères de la France et de la Suisse se sont réunis pour négocier des arrangements politiques en plus du contrat d’armement.

Le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire s’est même rendu en Suisse fin mars 2021, a-t-on appris. Il a rencontré les conseillers fédéraux Ueli Maurer et Guy Parmelin, près de Berne, pour conclure des accords politiques. La Suisse aurait fait croire à la France jusqu’à l’été qu’elle était encore dans la course.

Décision prise il y a quelques semaines

Mais l’enquête révèle aussi que la conseillère fédérale en charge du dossier, Viola Amherd, avait demandé, plusieurs semaines avant d’annoncer sa décision, ses collègues Guy Parmelin, Ignazio Cassis et Ueli Maurer de cesser toutes négociations avec la France, car l’élection du Les F-35 étaient déjà clairs à l’époque.

Selon « Republik », lorsque la Suisse a officialisé le contrat avec le constructeur américain, les autorités françaises ont rompu les contacts diplomatiques. C’est ce qui ressort d’une note confidentielle du Conseil fédéral, citée dans l’article. Il est écrit que le gouvernement soupçonne qu’il y a un lien entre la réaction française et la décision sur les avions de chasse.

Enfin, on apprend encore que la France, qui préside l’Union européenne cette année, sur la base de ces négociations, avait suggéré qu’elle soutiendrait son voisin sur la question Suisse-UE. Les deux Etats avaient élaboré une feuille de route précise qui aurait permis de conclure des accords. Et ce, compte tenu d’un degré élevé de souveraineté de la Suisse, souligne l’article.

(jba)

Business Consulting Nulled, WeaPlay, Elementor Pro Weadown, PHP Script, Slider Revolution Nulled, Newspaper – News & WooCommerce WordPress Theme, Avada 7.4 Nulled, Fs Poster Plugin Nulled, Wpml Nulled, Elementor Pro Weadown, Flatsome Nulled, Woodmart Theme Nulled, Jannah Nulled , Thème WordPress, Astra Pro Nulled, Rank Math Seo Pro Weadown, Yoast Nulled, Dokan Pro Nulled, Nulledfire, Wordfence Premium Nulled, Woodmart Theme Nulled, Consulting 6.1.4 Nulled, Jnews 8.1.0 Nulled, Premium Addons for Elementor, Plugins, Cartes-cadeaux PW WooCommerce Pro annulées, WP Reset Pro, Annonce de produit personnalisé Woocommerce, Journal 11.2