George Amponsah, le réalisateur britannique, a connu un cas de vol impliquant un voleur sur un cyclomoteur qui lui a volé son téléphone portable.

Il a été frustré par cet incident mais plus tard, il a été approché par un producteur pour réaliser un film sur un gang de voleurs de deux-roues.

Ce futur film intitulé Gassed Up, le premier long métrage d’Amponsah, relate l’histoire d’Ash, un jeune homme membre d’un gang de voleurs de deux-roues qui, afin de subvenir aux besoins de sa mère toxicomane et de sa jeune sœur, utilise l’argent obtenu grâce à ses larcins mineurs.

Mais leurs ennuis commencent lorsque le gang se heurte à une famille criminelle albanaise.

  • Le film a remporté le prix du public au British Film Institute (BFI) de Londres à l’automne dernier.
  • Amponsah a choisi de réaliser le film pour tenter de trouver l’humanité dans un personnage apparemment dénué de toute morale.
  • L’histoire raconte la descente dans la criminalité d’un jeune homme, mettant l’accent sur ses rêves et ses cauchemars pour explorer son esprit.
  • George Amponsah tente toujours de comprendre ce qui pousse les gens à se comporter de la sorte et de briser les perceptions erronées sur les personnes qu’il filme.

Le réalisateur est également connu pour son documentaire The Hard Stop, nominé aux BAFTA, sur les émeutes qui ont suivi la mort de Mark Duggan abattu par la police en 2011.

  • Le documentaire avait pour but de donner une voix aux personnes qui ont commencé les émeutes, cherchant à comprendre les causes profondes de leur colère et de leur peur.
  • George Amponsah continue de s’intéresser à la relation entre la police et la communauté noire, en dépit des changements constatés ces dernières années.
  • Il essaie d’introduire des éléments des rêves d’Ash pour mettre en avant les messages de son subconscient. En effet, il considère que la guérison commence toujours de l’intérieur.

Le film Gassed Up sera disponible à partir du 9 février.