Manifestation : encore 2 000 personnes rassemblées contre la « piscine » - 1

Environ 2.000 personnes, selon les autorités, se trouvaient dimanche à côté d’un réservoir destiné à l’irrigation agricole dans les Deux-Sèvres après une manifestation et de violents affrontements avec la police samedi.

« Ce matin c’est calme, mais il y a encore environ 2.000 personnes sur le territoire, je rappelle que la manifestation reste interdite, donc toute action visant à retenter d’entrer sur le territoire de la réserve sera à nouveau exclue », a-t-il ajouté. Emmanuel Dubé, préfet de département de franceinfo.

Samedi, plusieurs milliers de personnes (4.000 selon les autorités, 7.000 selon les organisateurs) se sont rassemblées à Sainte-Solin, à l’est de Niort, pour protester contre la construction d’un « mégapool ».

Conçue pour l’irrigation, cette réserve naturelle tentaculaire est dénoncée par ses détracteurs comme une « accaparement de l’eau » par l’agro-industrie, doublée d’une aberration environnementale à l’heure du réchauffement climatique et des sécheresses récurrentes.

Clashes between demonstrators and police on October 29, 2022 in Sainte-Solin in Deux-Sèvres (AFP – PASCAL LACHENAUD)

Cette manifestation, qui comprenait plusieurs élus écologistes, dont l’eurodéputé Yannick Jadot, a été interdite et s’est transformée en affrontement avec 1 500 gendarmes mobilisés pour empêcher les manifestants d’entrer sur le territoire. Après de violents affrontements, certains ont brièvement réussi avant d’être repoussés.

Une soixantaine de gendarmes, selon le ministère de l’Intérieur, et une cinquantaine de manifestants, selon le collectif Bassines non merci, ont été blessés dans ces violences, attribuées par la préfecture à des militants radicaux.

Le dispositif de la gendarmerie a été préservé dimanche, et une nouvelle action de « désobéissance civile » a été annoncée dans l’après-midi par le collectif anti-pool, qui concerne 3.000 à 4.000 personnes toujours présentes.

Le déplacement des opposants devrait être de longue durée, et les terres privées qu’ils occupent, empruntées à l’agriculteur, devraient être disponibles jusqu’à la mi-mai. La construction d’une « tour de guet » a déjà commencé sur le site.

Affrontements entre manifestants et forces de l’ordre le 29 octobre 2022 à Sainte-Solin, dans les Deux-Sèvres, sur le chantier de la méga piscine (AFP – PASCAL LACHENAUD)

« Ce sera notre base pour la prochaine action contre le site s’il est relancé. ZAD ou pas ZAD, ce sera dans ces conditions », a déclaré à l’AFP Julien Le Gey, porte-parole du collectif. Demander un moratoire au gouvernement.

Saint Solin est le deuxième projet de 16 réserves de remplacement, développé il y a quatre ans par un groupe de 400 agriculteurs pour réduire les prélèvements d’eau en été en pompant les nappes phréatiques en hiver.

L’accès à ce référentiel dépend de l’adoption de pratiques plus respectueuses de l’environnement, mais aucun des bénéficiaires de la première déduction ne s’est jusqu’à présent engagé à réduire l’utilisation des pesticides.