Un parfum vague de pastiche flotte sur ce thriller d’action où un avion de chasse a atterri avec un terroriste à bord. À l’intérieur du terminal, des espions en costumes noirs se lancent du jargon de sécurité nationale de manière robotique : « Préparez l’évacuation de l’atout! » Le film semble déjà un peu ridicule, puis arrive l’acteur d’arts martiaux Scott Adkins (ressemblant au doubleur de Ben Affleck, mais avec une mâchoire plus prononcée et des abdos en pack de huit). Il incarne Jake Harris, un Navy Seal ultra-résistant qui escorte le terroriste. Et la particularité de Harris, c’est qu’il est incassable ; on peut le jeter d’un balcon ou lui asséner un coup de karaté dans le cou, et il ressurgit, couteau à la main, prêt à poignarder un autre méchant dans la gorge.

  • Un thriller d’action plein de clichés se déroulant dans un aéroport avec un avion de chasse et un terroriste à bord
  • La présence de l’acteur Scott Adkins apporte une touche de film d’arts martiaux au film
  • Le film est la suite de « One Shot » sorti en 2021
  • Le scénario tourne autour d’une bombe nucléaire expédiée aux États-Unis
  • Le film a été tourné pour donner l’impression d’une prise unique continue

Le film est une suite de One Shot 2021, qui voyait des insurgés attaquer un site noir de la CIA pour libérer un terroriste britannique soupçonné de planifier un attentat à la bombe sale. Waleed Elgadi revient en tant que terroriste Amin Mansur, et cette fois-ci la CIA a des informations selon lesquelles la bombe a été expédiée aux États-Unis et explosera dans quelques heures. Ils ont donc emmené Mansur pour révéler l’emplacement, ainsi que sa femme enceinte, comme moyen de pression. Mais avant que la CIA ne mette la main sur Mansur, une armée privée de mercenaires prend d’assaut l’aéroport.

Comme l’original, One More Shot a été filmé pour donner l’impression d’une seule prise continue. La stratégie ajoute une certaine intensité en temps réel aux combats alors que Harris affronte seul un groupe de mercenaires, laissant 50 ou 60 hommes de la taille de Dwayne Johnson affalés à travers l’aéroport jonché de carcasses. Une suspension de l’incrédulité est nécessaire, et j’avais de plus en plus l’impression de regarder un jeu vidéo. C’est un film avec un QI assez bas – violent, ennuyeux et un peu sans âme, toujours au bord de perdre de l’élan à partir de la 45ème minute.

One More Shot sortira le 12 janvier sur Sky Cinema.