Ce fonds macro piloté par des robots surperforme ses pairs. Voici les bonnes et les mauvaises nouvelles qu'il a pour les marchés. - 1

Le Deuterium Global Dynamic Allocation Fund est ce que ses gestionnaires de fonds aiment à dire est une boîte en verre plutôt qu’une boîte noire. Il est construit autour d’un modèle macroéconomique qui prévoit une multitude de variables économiques dans plusieurs pays, puis combiné avec des modèles distincts pour la politique de la banque centrale, l’évaluation du marché et les tendances des prix.

Ce que le modèle a poussé le fonds à faire – les gestionnaires ont un pouvoir discrétionnaire limité – est de revenir aux obligations lorsque le rendement du Trésor à 10 ans TMUBMUSD10Y,
2,806 %
était supérieur à 3 % et signale que les actions américaines sont sous-évaluées pour la première fois en près de deux ans. Son fonds libellé en dollars a chuté de 7% cette année, ce qui est néanmoins une surperformance par rapport à la catégorie d’allocation flexible de Morningstar.

Et ce qu’il projette maintenant, ce sont de bonnes et de mauvaises nouvelles. La bonne nouvelle est que son modèle prévoit que l’inflation avoisine son pic. « L’important est qu’il n’y aura pas d’accélération à partir d’ici », a déclaré John Ricciardi, gestionnaire principal du fonds et responsable de la répartition mondiale des actifs de la société. « Nous pensons que les investisseurs ont assez peur des prix plus élevés, d’un resserrement plus agressif de la banque centrale et des risques de récession élevés, et ils diminueront à mesure que l’IPC s’aplatira. » La mauvaise nouvelle est que le modèle s’attend à ce que la production ralentisse, en particulier vers la fin du troisième trimestre, et que les prévisions de bénéfices des entreprises se détériorent.

Son modèle épelle plus de fois en avant pour la technologie. « Les entreprises informatiques typiques comme Apple vendent aux consommateurs, et évidemment les consommateurs ne dépensent pas autant à cause de l’inflation et [declining] croissance des salaires réels », a déclaré Vijay Modhvadia, directeur général et responsable des risques. Et même les entreprises technologiques qui vendent aux entreprises sont en difficulté alors que les entreprises informatiques réduisent leurs coûts. Le fonds est également en dehors du secteur de l’énergie, mais aime la santé et trouve le secteur des télécommunications attractif. Il constate que les actions européennes sont sous-évaluées, bien qu’il n’y ait pas de soutien macroéconomique solide pour que le fonds alloue davantage à la région.

Ce fonds macro piloté par des robots surperforme ses pairs. Voici les bonnes et les mauvaises nouvelles qu'il a pour les marchés. - 3

Le dollar, selon la firme, est toujours sous-évalué même après son rallye cette année en raison des anticipations de taux d’intérêt, tandis que les prix des matières premières continueront de baisser à mesure que les commandes des usines se contracteront.

Quant à la décision à venir de la Réserve fédérale mercredi, l’accent sera davantage mis sur le commentaire de la banque centrale que sur la décision probable d’une hausse de 75 points de base. « Si vous regardez les indicateurs prospectifs, y compris les PMI et l’annonce de nombreuses suppressions d’emplois qui se sont produites dans le secteur de la technologie, tout va mal », a déclaré Modhvadia.

Le marché

Ce fonds macro piloté par des robots surperforme ses pairs. Voici les bonnes et les mauvaises nouvelles qu'il a pour les marchés. - 5

Contrats à terme sur actions américaines ES00,
+0,52%

NQ00,
+0,50 %
renforcé vers l’extérieur. Contrats à terme sur le pétrole CL.1,
+1,33%
rose, le dollar DXY,
-0.30%
a chuté, et le rendement du bon du Trésor à 10 ans TMUBMUSD10Y,
2,806 %
a augmenté à 2,80 %.

Le bourdonnement

Il y a une petite liste de publications de résultats avant des entreprises allant d’Alphabet GOOGL,
-5,63%
à Exxon Mobil XOM,
-0,76%
rapport plus tard dans la semaine. Philips PHG,
-0.05%
les actions ont chuté de 10% à Amsterdam après la réduction des prévisions de vente.

La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a déclaré que les États-Unis n’étaient pas en récession, bien qu’elle ait reconnu un ralentissement de l’économie.

La Chine a menacé les États-Unis au sujet d’une visite prévue de la présidente de la Chambre Nancy Pelosi à Taïwan.

L’Ukraine s’efforce toujours de reprendre les exportations de céréales, après que la Russie a attaqué le port d’Odessa sur la mer Noire moins d’un jour après avoir accepté de laisser passer les expéditions.

Le meilleur du Web

Le leaker condamné Reality Winner a accordé une interview à 60 Minutes.

Les stages d’été ne sont pas les mêmes sans personne au bureau.

Elon Musk aurait eu une liaison avec la femme de Sergey Brin, mettant fin à l’amitié entre les deux milliardaires de la technologie.

Big Tech compte avec la fin de fantasyland.

Meilleurs téléscripteurs

Voici les symboles boursiers les plus actifs à 6 h, heure de l’Est.

Téléscripteur

Nom de sécurité

GME,
-6,74%

GameStop

TSLA,
+0,20%

Tesla

AMC,
-8,82%

Divertissement AMC

TBLT,
+39,51%

ToughBuilt Industries

NIO,
-6,96%

NIO

XELA,
+0,92%

Exela Technologies

AAPL,
-0,81%

Pomme

INSTANTANÉ,
-39,08%

Instantané

AMZN,
-1,77%

Amazon.fr

NVDA,
-4.05%

Nvidia

Lectures aléatoires

Voici le dernier gagnant du concours de sosies d’Ernest Hemingway.

Oubliez les climatiseurs. Les castors aident la faune à survivre à la chaleur.

Need to Know commence tôt et est mis à jour jusqu’à la cloche d’ouverture, mais inscrivez-vous ici pour le recevoir une fois dans votre boîte e-mail. La version par courriel sera envoyée vers 7 h 30, heure de l’Est.