### Voici le nouvel article :

Une voix unique n’est jamais suffisante pour Rehana Zaman. Issu d’une famille nombreuse, cette jeune cinéaste se plaît à faire cohabiter une multitude de perspectives et de témoignages dans ses films. Sa toute récente œuvre, « Économies alternatives », explore les liens entre la médecine à base de plantes, la cryptomonnaie et notre désir de nous libérer des systèmes oppressifs qui régissent nos vies.

En 2021, Zaman a remporté le prestigieux prix Film London Jarman grâce à sa démarche inédite dans le cinéma documentaire. Dans ses films, les voix des communautés marginalisées ne sont pas façonnées par le regard du réalisateur, mais laissent place à une collaboration plus exploratoire et authentique.

Par le biais de ses œuvres, elle crée des espaces de connexion et de solidarité entre les femmes avec qui elle travaille. Dans « Tout ce qui en vaut la peine se fait avec d’autres personnes » (2018-2023), des femmes de couleur partagent leurs expériences carcérales à travers des ateliers, des jeux de société et même des sorties à la plage. Le film est collectivement écrit, offrant un espace où la colère, les blagues et les conseils de ces femmes prennent une place légitime aux côtés de leurs récits poignants.

Son autre œuvre « Économies alternatives » renferme une réflexion sur les liens entre l’herboristerie et la crypto-monnaie, mettant en lumière les rapports de régulation et de dérèglementation économique. Zaman privilégie une approche collaborative et ouverte, privilégiant le dialogue et la diversité des points de vue.

À quelques jours du dévoilement du prix Jarman, Zaman se montre humble quant à une éventuelle victoire. Pour elle, la récompense revêt une importance particulière : une opportunité d’impacter la vie d’autres artistes et de soutenir financièrement des voix qui, bien que moins visibles, sont tout aussi essentielles dans le monde de l’art.

Dans un univers artistique où la collaboration est reine, Rehana Zaman continue à défendre les voix multiples et les récits authentiques. Une voix dans le tumulte, mais une qui s’inscrit dans une constellation de perspectives et de récits singuliers.