Unilever PLC 1H EPS 1,13 EUR - 1

Par Michael Susin

Unilever PLC a déclaré mardi qu’il s’attend à ce que la croissance sous-jacente des ventes pour l’ensemble de l’année dépasse les prévisions précédentes, tirée par des prix plus élevés, même si les volumes devraient être sous pression.

Le détaillant anglo-néerlandais – qui possède des marques grand public telles que la crème glacée Ben & Jerry’s, le savon Dove et les produits de nettoyage Cif et Domestos – a déclaré qu’il prévoyait actuellement une croissance sous-jacente des ventes supérieure à la fourchette précédemment guidée de 4,5% à 6,5%.

« Les perspectives macroéconomiques et d’inflation des coûts à moyen terme sont incertaines et volatiles, mais la croissance reste notre première priorité. Dans ce contexte, nous continuons de prévoir une amélioration de la marge en 2023 et 2024, grâce à la tarification, au mix et aux économies », a-t-il déclaré.

La société a enregistré une croissance sous-jacente des ventes de 8,1 % pour le premier semestre de l’année, avec une baisse de 1,6 % des volumes et une augmentation de 9,8 % des prix. Le consensus des analystes sur la croissance sous-jacente des ventes était de 7,2%, selon une prévision tirée du site Web de la société.

Pour le deuxième trimestre, la croissance des ventes s’est établie à 8,8 %, dépassant le consensus compilé par l’entreprise de 7 %.

La société a déclaré que le bénéfice avant impôts du premier semestre était de 4,36 milliards d’euros (4,46 milliards de dollars) contre 4,37 milliards d’euros un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires s’élève à 29,6 milliards d’euros, dont 15,8 milliards d’euros au deuxième trimestre. Les analystes s’attendaient à un chiffre d’affaires pour le semestre et le deuxième trimestre de 29,04 milliards d’euros et 15,26 milliards d’euros, respectivement.

Le conseil d’administration a déclaré un dividende trimestriel de 42,68 centimes d’euro par action, soit le même montant qu’au premier semestre 2021.

Écrivez à Michael Susin à michael.susin@wsj.com